Letica : "Perisic m'a dit que j'avais fait le bon choix"

10/08/18 à 10:00 - Mise à jour à 07/08/18 à 16:14

Nouvelle saison, nouveau gardien : entretien avec Karlo Letica (21 ans), le dernier rempart croate du Club Bruges.

Letica : "Perisic m'a dit que j'avais fait le bon choix"

Karlo Letica © KOEN BAUTERS

Karlo Letica à propos...

...des grands gardiens formé au Hajduk Split, comme lui (Runje, Pletikosa, Subasic, Kalinic) : "C'est bizarre, hein! Vedran a été mon entraîneur de gardiens en équipe réserve. Un très bon coach. Mon idole, c'est LovreKalinic. Il s'est imposé en équipe première lorsque j'avais 15 ans. Impressionnant! Il a dû attendre d'avoir 23 ans - plus tard que moi finalement - mais son histoire valait la peine d'être vécue. Quand j'ai eu l'occasion de venir à Bruges, il m'a dit que je ne devais pas hésiter."

...d'Ivan Perisic, originaire de la même ville que lui : "Ses parents ont un élevage de poulets à Omis et nous nous y rencontrons régulièrement. Nous ne sommes pas vraiment amis mais lorsque tout a été réglé avec Bruges, je lui ai tout de même demandé quelques conseils. C'est un brave gars et il m'a également tout de suite dit que j'avais fait le bon choix."

...des rumeurs qui l'envoyaient au Real Madrid : "Cette journée du 10 mars 2018 fut, de loin, la plus agitée de ma vie, pour plusieurs raisons. Le matin, mes parents m'ont appelé pour me dire : Tu es en première page de Marca... J'ai ouvert le site internet et essayé de comprendre ce qui était écrit puis j'ai éteint mon téléphone afin de me concentrer sur le match du soir contre Istra. C'était chez nous et on ne pouvait pas perdre mais ce fut une rencontre très difficile. Le score était de 2-2 et tout le monde était très déçu mais, à la 95e, j'ai fait 3-2 de la tête. Crazy! Ce jour-là aussi j'ai pleuré, mais de joie. L'ambiance au stade était exceptionnelle, c'était celle que j'avais connue lorsque j'étais enfant. J'assistais à chaque match, même lorsque le club ne m'offrait pas l'entrée : j'achetais moi-même un ticket et je m'installais à un endroit plus calme de la tribune pour profiter de la rencontre..."

...de son choix de venir à Bruges : "L'argent n'a pas d'importance. Pas pour le moment, du moins, sinon je serais parti gagner des millions au Qatar. Un jeune joueur doit avant tout tenter de jouer le plus haut possible et chercher à progresser. Le plus important, pour moi, c'était que le Club Bruges dispute la Ligue des Champions. L'intérêt d'autres clubs (Fiorentina, Naples, PSV) ? J'avais demandé à mon agent de ne m'avertir que lorsque les discussions seraient vraiment sérieuses. Ce fut le cas avec Bruges, même si je ne connaissais pas grand-chose du club ni de la ville. Ivan Leko et l'entraîneur des gardiens (Tomislav Rogic, ndlr) sont passés par Hajduk mais j'étais encore très jeune. Passer de Hajduk à Bruges, ce n'est peut-être pas un grand pas mais je pense que c'est le bon choix. Ma vie ne fait que commencer.".

Par Chris Tetaert

Retrouvez l'intégralité de l'interview de Karlo Letica dans votre Sport/Foot Magazine

Nos partenaires