Marc Degryse
Opinion

29/02/16 à 12:17 - Mise à jour à 12:16

Les play-offs sans le Standard, ce ne serait pas bon pour le foot belge

Pour Marc Degryse, le chroniqueur de Sport/Foot Magazine, la présence du Standard en PO1 est souhaitable tant pour le foot belge que pour le spectacle.

Les play-offs sans le Standard, ce ne serait pas bon pour le foot belge

A deux journées de la fin de la phase classique, le Standard n'a plus son sort entre les mains. © BELGA

Anderlecht et le Standard nous ont offert un match spectaculaire, sans doute en grande partie parce que les Liégeois ne pouvaient pas se contenter d'un match nul vu la victoire de Zulte Waregem, et sans doute parce qu'ils s'attendaient à une victoire de Charleroi dimanche soir. Le problème pour eux, maintenant, c'est qu'ils n'ont plus leur sort entre leurs mains.

En première mi-temps, on a vraiment vu un très bon Standard. Même s'ils ont été menés au score sur un contre, ils méritaient de mener à la pause. Ils étaient plus agressifs dans le bon sens du terme, avaient beaucoup plus faim que les Mauves sur les phases arrêtées, et Matthieu Dossevi a fait ce qu'il voulait avec Alexander Büttner. Dès la première fois que je l'ai vu, même si le Standard avait perdu 4-1 contre Gand ce jour-là, j'ai compris que Dossevi allait beaucoup apporter à notre championnat. Avec ses infiltrations balle au pied, il fait mal à toutes les défenses du pays. Un joueur comme ça, on veut le voir jouer les play-offs 1 ! C'est pareil pour Adrien Trebel et pour Edmilson Junior.

Ce qui reste décevant pour le Standard, c'est de ne pas avoir su gagner en menant deux fois au score. La deuxième mi-temps m'a vraiment étonné, parce que c'est physiquement qu'Anderlecht est revenu dans le match, malgré sa rencontre d'Europa League jeudi dernier. Je trouvais que Steven Defour jouait trop bas en première mi-temps, et sa position plus haute au retour des vestiaires a fait très mal au Standard. Les Rouches semblent avoir oublié qu'un match durait 90 minutes et sur ce plan-là, ils ne méritaient pas plus qu'un point. À la limite, Anderlecht peut même regretter de ne pas avoir "tué" le Standard en deuxième mi-temps car si quelqu'un serait content à l'idée de ne pas voir les Liégeois en play-offs 1, c'est bien le Sporting, qui souffre toujours face aux hommes de Yannick Ferrera. Les Mauves pourront toujours dire qu'ils méritaient au moins un penalty, si pas deux. Au niveau des décisions arbitrales, ce n'était décidément pas leur semaine...

Le problème du Standard, maintenant, c'est Zulte Waregem. Si les hommes de Francky Dury font un 6/6, c'est fini pour les Rouches. Et vu leur programme, un déplacement à Courtrai puis un match à domicile contre Mouscron, cette issue semble très probable. Mais le match à Courtrai sera un derby, et les joueurs de Karim Belhocine ne sont pas encore mathématiquement éliminés de la course aux play-offs. C'est peut-être la chance du Standard. Les Liégeois n'ont pas un calendrier facile, mais sur base du talent individuel de l'équipe, et de ce qu'ils ont montré en première mi-temps à Anderlecht, ils doivent toujours être en play-offs. Ne pas les y retrouver serait dommage pour le Standard, mais aussi pour les play-offs 1. Parce qu'avec tout le respect que j'ai pour Zulte Waregem ou pour Charleroi, qui méritent également une place dans les six premiers vu leur parcours, ce ne serait bon ni pour le spectacle, ni pour le football belge de voir le Standard jouer les play-offs 2.

Maintenant, les Rouches doivent gagner leurs deux derniers matches et espérer un faux-pas de Zulte Waregem. Ils ne doivent pas trop penser à la finale de la Coupe, même si c'est sans doute le chemin le plus court vers une qualification pour la Coupe d'Europe. S'ils venaient à échouer aux portes des play-offs, on reparlerait sans doute longtemps de ce 0/6 inattendu face à Saint-Trond et à Westerlo...

Nos partenaires