"Les Jeux doivent être un rêve" pour le nouveau sélectionneur des Red Dragons Anastasi

14/03/18 à 22:16 - Mise à jour à 22:17

Source: Belga

(Belga) L'Italien Andrea Anastasi, 57 ans, a été nommé mercredi nouveau sélectionneur des Red Dragons, l'équipe nationale belge de volley messieurs. Champion d'Europe en 1999 avec l'Italie et en 2007 avec l'Espagne, Anastasi espère apporter son expérience et créer "la bonne mentalité pour lutter contre les équipes du top mondial".

"Avec les Mondiaux en septembre et l'Euro 2019 où la Belgique est l'un des pays hôtes, il y a deux grandes opportunités de progresser comme équipe mais aussi au niveau de l'organisation. Je suis convaincu que nous pourrons bien faire", a déclaré Anastasi, actuel coach de l'équipe polonaise de Trefl Gdansk. "L'équipe a obtenu de bons résultats ces derniers temps, avec la demi-finale de l'Euro l'an passé. C'est un groupe très solide qui peut encore grandir." Anastasi fera ses grands débuts en mai prochain, à l'occasion de la nouvelle Ligue européenne. Les Red Dragons y affronteront l'Estonie, la Slovaquie et la Suède. Le coach italien ne s'attend pas à des miracles pour ce premier tournoi. "Les championnats se terminent début mai et ce tournoi commence le 19... Nous n'aurons pas eu beaucoup de temps pour travailler. Cette compétition me servira surtout pour comprendre la situation. Je sais que nous aurons des difficultés. Il faudra voir comment les gars réagissent à ma façon de travailler. J'ai obtenu de bons résultats dans ma carrière et j'espère pouvoir leur faire comprendre mon idée du volley." Après cette compétition, les Red Dragons se concentreront sur le Mondial organisé du 10 au 28 septembre en Italie et en Bulgarie. "Après une bonne période de repos en juillet, on recommencera à travailler. Pour le Mondial, je ne me fixe pas vraiment d'objectif. Ce que je veux, c'est former un groupe qui monte sur le terrain pour gagner. Je veux créer la bonne mentalité. Les gars doivent être conscients qu'ils peuvent rivaliser avec les équipes du top mondial, tout en connaissant nos limites." Le contrat d'Anastasi court jusqu'en 2019 avec une option pour prolonger l'aventure en cas de qualification aux Jeux Olympiques de Tokyo 2020. Les Red Dragons peuvent-ils viser une qualification historique? "Cela doit être un rêve", lance l'entraîneur. "J'ai déjà décroché un bronze aux Jeux (avec l'Italie en 2000, ndlr). Je rêve d'y participer à nouveau. Ce sera difficile, c'est sûr, mais si nous y croyons, nous pouvons obtenir d'excellents résultats." Anastasi succède à Vital Heynen, devenu sélectionneur de la Pologne. "Nous sommes très amis. J'ai beaucoup d'estime pour lui. Nous avons une bonne relation. Je compte l'appeler pour organiser une longue conversation prochainement", sourit Anastasi. (Belga)

Nos partenaires