Marc Degryse
Opinion

31/07/18 à 14:15 - Mise à jour à 13:22

Les grands ont assuré: "Anderlecht sera favori, mais il ne recevra pas le titre en cadeau"

Anderlecht a frappé fort d'entrée. L'équipe était presque entièrement composée de nouveaux joueurs, mais elle a donné l'impression de jouer ensemble depuis longtemps. Tout était en place, avec un bon jeu de position, et ça, c'est une chose qu'on doit mettre au crédit de l'entraîneur.

Les grands ont assuré: "Anderlecht sera favori, mais il ne recevra pas le titre en cadeau"

"Anderlecht sera favori, mais il ne recevra pas le titre en cadeau" © BELGA

Son système de jeu est toujours très clair, parfois difficile à expliquer mais ici, tout le monde semble prêt à l'écouter et à le suivre. En fonctionnant comme cela, c'est toujours plus simple que dans un club où tout le monde pense différemment.

Le club a pris la décision de se séparer de certains joueurs et là aussi, je pense que c'est une bonne chose. Pour les jeunes, c'est un excellent signal. Anderlecht a un centre de formation très performant, et mélanger du bon football et l'intégration de jeunes du club, ça attire toujours le regard. Les Mauves veulent être champions, mais avec des jeunes et un football offensif, attractif. Toutes leurs recrues ont pris un bon départ dans ce championnat. Ce n'était "que" face à un faible Courtrai, mais quand tu arrives dans un nouveau club avec des exigences aussi élevées qu'à Anderlecht, ça t'enlève toujours une part de pression.

Le Sporting sera favori, mais il ne recevra pas le titre en cadeau. À Bruges, Ivan Leko va devoir lutter contre une drôle de tradition : celle qui veut que le Club ne parvient plus jamais à être champion deux années de suite. C'est un sacré challenge pour lui, mais il a reçu quelques bonnes nouvelles pour l'aider : au but, Karlo Letica va offrir plus de stabilité à l'équipe. Sur le flanc, Arnaut Danjuma est déjà un excellent remplaçant pour Anthony Limbombe et devant, Wesley a annoncé qu'il ne quitterait pas Bruges. C'est un choix intéressant, pour le Club et pour lui, parce qu'il peut encore faire des progrès dans notre compétition. Bruges a déroulé pour sa reprise, contre un Eupen qui m'a semblé très, très léger.

Il faudra aussi compter sur le Standard, qui a été bon contre Gand malgré les absences de certaines recrues et de Mehdi Carcela. Et le quatrième larron pourrait bien être Genk, qui a déroulé contre un Lokeren décevant. Les petites équipes ont complètement raté leur départ, contrairement à l'année passée. Et ce sont les ténors qui en ont profité. Avec Leandro Trossard et Alejandro Pozuelo, il faudra se méfier de ce Genk-là. C'est une équipe prête à produire du beau football, elle a récupéré Sander Berge, de retour de blessure, et elle peut compter sur un coach qui prône un football positif et efficace. En l'espace d'une seule saison, Philippe Clément s'est déjà construit un sacré C.V., il me fait vraiment une forte impression.

Enfin, j'avais dit que je serais également attentif aux débuts de Gert Verheyen à la tête d'Ostende. Contre Mouscron, la première mi-temps n'a vraiment pas été bonne, le jeu était de très faible qualité. Mais à la mi-temps, Gert n'a pas hésité à faire deux changements, et son coaching a eu un impact positif sur le match. Quand on commence sa carrière d'entraîneur comme cela, démarrer par une victoire, même difficile, est toujours une bonne nouvelle. Il y a encore pas mal de boulot à réaliser pour Verheyen, mais on ne peut travailler avec moins de stress que si on démarre par une victoire à domicile.

Du boulot, il y en a encore beaucoup dans la plupart des petits clubs. Je m'attendais à un championnat homogène, mais le niveau de la deuxième moitié de tableau m'a déçu. Courtrai, Lokeren ou Eupen n'ont rien montré, et même le match entre le Cercle et Saint-Trond était très pauvre en qualité de jeu...

Nos partenaires