Les Diables Rouges sont "obligés" de gagner contre Israël

31/03/15 à 12:43 - Mise à jour à 13:51

Source: Belga

La Belgique joue ce soir un match crucial contre Israël pour le compte des éliminatoires de l'EURO 2016. Dans un stade Teddy Kollek comble, 34.000 Israéliens vont tenter de pousser leur équipe, défaite samedi soir face au Pays de Galles sur le score de 0-3. Le vainqueur du match se hissera en tête du groupe B.

Les Diables Rouges sont "obligés" de gagner contre Israël

© BELGA

Les Diables Rouges ont l'occasion de mettre les points sur les i dans ce groupe B. Après un départ poussif inattendu, les joueurs de Wilmots peuvent reprendre la tête du groupe, à condition de gagner en terre israélienne.

Les Belges sont rentrés plus tardivement dans leurs éliminatoires, la faute au report du match prévu le 9 septembre en Israël, pour des raisons de sécurité. Les Diables n'avaient fait qu'une bouchée d'Andorre (6-0) au stade Roi Baudoin lors de leur entrée en lice. La suite fut moins heureuse. Lors du déplacement en Bosnie, dans la chaude ambiance de Sarajevo, la Belgique n'a pas pu faire mieux que de ramener le point du nul (1-1).

Nos Diables ont encore piétiné à domicile face à une vaillante et rugueuse équipe du Pays de Galles, avec un score nul et vierge, pour le compte de la 4e journée de qualifications.

Samedi, dans un stade national des grands soirs, la Belgique, emmenée par un Marouane Fellaini de gala, a remis la pression sur le duo de leaders de ce groupe B. En balayant Chypre sur un score de forfait (5-0), les Diables, avec les 5 points déjà acquis auparavant, reviennent avec 8 points, dans la roue des Israéliens qui eux en comptent actuellement 9. Les Gallois trônent en tête, avec 11 points au compteur. Les Diables ne doivent pas calculer, ils doivent battre Israël pour reprendre la tête du groupe.

Dans ce groupe très homogène, tous les points seront importants. Entre le 1e et le 5e du groupe, seulement 6 points les séparent. Tout est donc mathématiquement jouable pour Chypre et la Bosnie, tous deux mal embarqués dans la course à la qualification avec 5 points. Pour le petit poucet Andorre, 0 point dans la besace et déjà 20 buts encaissés, ils vont sans doute boire le calice jusqu'à la lie. Mais les tricolores, 201e nation mondiale FIFA, en ont vu d'autres.

Omer Damari sur la touche

Côté Israélien, l'euphorie du 9 sur 9 est rangé dans les cartons. Sèchement battus face aux assauts gallois répétés de Bale (auteur d'un doublé) et de Ramsey, Israël s'est incliné 3-0 sur sa pelouse. Dominés dès l'entame de match, les locaux ont multiplié les fautes, jusqu'à l'exclusion d'Eitan Tibi (ex-Charleroi) pour un deuxième carton jaune. C'est une autre connaissance de la Jupiler Pro League qui devrait le remplacer, sans doute Rami Gherson, le défenseur de Gand. L'animation offensive sera confiée à Lior Rafaelov. Le Brugeois marche sur l'eau ces dernières semaines et rêve tout haut d'un premier EURO pour son pays, après la Coupe du Monde 1970. "C'est notre rêve! On s'est mis en tête qu'on pouvait finir à la deuxième place, car la Belgique finira première. Finir troisième, et jouer les barrages, serait trop dangereux".

Enfin, bonne nouvelle pour les Diables : Omer Damari, deuxième meilleur buteur de la campagne avec 5 buts au côté d'un certain Thomas Muller, s'est blessé samedi et sera remplacé par Ben Sahar.

Faire le plein de points

Les Diables se déplaceront à Jérusalem uniquement pour les 3 points de la victoire, si on en croit les propos de Courtois, relayés par la DH. "Si les Israéliens avaient gagné, ils auraient eu la pleine confiance. Profitons donc de la claque qu'ils ont reçue pour les faire douter et pour faire taire leur public."

Les Diables sont dans l'obligation de faire le plein de points face à Israël, avant un périlleux déplacement à Cardiff et la réception des Bosniens à Bruxelles.

En savoir plus sur:

Nos partenaires