Les Diables Rouges dézingués par la presse internationale

02/09/16 à 14:36 - Mise à jour à 14:36

Source: De Morgen

Le moins que l'on puisse dire, c'est que la rentrée des Diables Rouges ne restera pas dans les annales... Emmenée par son nouveau sélectionneur Roberto Martinez, la Belgique, qui jouait à domicile, a été battue 2-0 par l'Espagne après une prestation qualifiée par d'aucuns de lamentable.

Les Diables Rouges dézingués par la presse internationale

© BELGA

Pour le quotidien sportif français l'Équipe, l'Espagne s'est amusée de la Belgique. Il estime que Roberto Martinez et son second adjoint, le Français Thierry Henry, ont encore beaucoup de travail. Même son de cloche au journal sportif néerlandais Algemeen Dagblad, qui titre que "la Belgique déçoit face à l'Espagne".

Le tabloïd britannique Daily Mail couvre l'Espagne d'éloges au détriment des Diables. "Il y avait des moments pendant le jeu où l'Espagne semblait jouer un sport différent que ses hôtes à tel point ses passes étaient précises et ses mouvements créatifs. Martinez a insisté sur la mentalité, mais avec cette collection d'individus surdoués, il aura encore beaucoup de travail qui ne se limitera pas aux platitudes énoncées en conférence de presse." Le quotidien souligne le fossé qui se creuse entre les supporters belges et les joueurs. Selon le journal, le public belge a la sensation que les Diables sont trop gâtés et rechignent à mouiller leur maillot pour l'équipe nationale.

Une équipe particulièrement insipide

Le site français d'Eurosport évoque lui une équipe belge "particulièrement insipide". La chaîne estime que si l'Espagne, également menée par un nouveau sélectionneur, Julen Lopetegui, "a déjà une belle base de travail sur laquelle travailler. Roberto Martinez ne peut pas en dire autant".

Pour la version britannique de la chaîne sportive, l'équipe belge n'a pas évolué depuis sa défaite en quarts de finale de l'Euro. "New manager, same old Belgium", peut-on lire sur le site.

Même le quotidien espagnol AS admet que la Belgique a facilité la tâche à l'Espagne. "Il est vrai que les onze titulaires belges jouent dans de grandes équipes européennes, mais De Bruyne jouait moins bien dans l'équipe belge qu'à la City, Carrasco à l'Atlético, Hazard à Chelsea ou encore Witsel au Zenit. Séparément, ils sont formidables, mais ensemble ça ne va pas."

Quant à son concurrent Marca, s'il salue la prestation de son équipe nationale, il souligne que Roberto Martinez a encore du pain sur la planche.

Nos partenaires