Les Diables Rouges à la chasse aux points FIFA en Bosnie-Herzegovine

06/10/17 à 09:10 - Mise à jour à 09:10

Source: Belga

Les Diables Rouges s'envolent vendredi matin pour Sarajevo où ils disputeront samedi (18h) leur avant-dernier match des qualifications pour le Mondial 2018 contre la Bosnie-Herzegovine. Après cette rencontre au Grbavicastadion du FK Zeljeznicar, la Belgique clôturera sa campagne au sein du groupe H, mardi au Stade Roi Baudouin contre Chypre.

Les Diables Rouges à la chasse aux points FIFA en Bosnie-Herzegovine

© Belgaimage

Depuis leur victoire en Grèce en septembre (1-2), les Diables ne sont plus sous pression. En terminant premiers de leur groupe, ils ont assuré leur participation pour la phase finale l'année prochaine en Russie. Mais sur le plan sportif, il subsiste un intérêt. En effet, le tirage au sort de la phase finale, le 1e décembre au Kremlin à Moscou, tiendra compte du classement FIFA du 16 octobre, celui qui suit directement la fin des qualifications. En septembre, les Diables sont remontés à la 5e place et les sept premiers classés seront désignés têtes de série. En principe, cela leur permettrait d'éviter les adversaires les plus costauds. En prenant les six points lors de leurs deux derniers matches, les Belges seront têtes de série comme au Brésil en 2014. Avec un quatre sur six, il faudra faire les comptes mais la chance reste très grande.

La Bosnie, qui a besoin de points pour conserver sa deuxième place donnant droit aux barrages, va jouer avec le couteau entre les dents. Heureusement pour les Belges, la rencontre n'aura pas lieu au stade Bilino Poljes de Zenica, une enceinte à la réputation sulfureuse, surnommée 'le trou à rats'. L'ambiance est moins hostile au stade Grbavica de Sarajevo.

Bien qu'il faut s'attendre à tout en Bosnie, où en 2005, les Diables Rouges ont été arrêtés sur la route du stade par leur propre escorte de police et n'ont pu reprendre le chemin qu'en échange de cinq maillots.

De plus, les Diables ne se sont jamais imposés à Zenica. Lors de leur dernière visite, fin 2014, ils ont dû se contenter d'un partage (1-1), avec un but de Radja Nainggolan. Le milieu de l'AS Rome ne sera pas là cette fois-ci. Il n'a pas été retenu pour la deuxième fois d'affilée. Mousa Dembélé et Christian Benteke, blessés, sont également absents. Vincent Kompany est rentré lundi à Manchester City pour soigner sa douleur au mollet. Jordan Lukaku, qui s'est blessé à l'entraînement mercredi, a été remplacé par Christian Kabasele.

Romelu Lukaku, touché à la cheville, ne sera pas du déplacement. Il restera en Belgique pour y poursuivre un programme individuel en vue de la rencontre de mardi contre Chypre. Il est fort probable que le meilleur buteur de la Premier League soit remplacé par Michy Batshuayi à la pointe de l'attaque belge. Côté bosnien, Miralem Pjanic, la plaque tournante de l'équipe, sera le grand absent.

Nos partenaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos