"Les choses les plus importantes arrivent maintenant", prévient le Croate Dalic

26/06/18 à 23:58 - Mise à jour à 27/06/18 à 00:06

Source: Belga

(Belga) Victorieuse de l'Islande 2-1, mardi, la Croatie a réussi un parcours sans faute lors du premier tour de la Coupe du monde de football en Russie. Les Croates ont remporté le difficile groupe D avec 9 points et affronteront le Danemark en 8e de finale. "On a neuf points, personne n'attendait ça. On doit laisser ces trois matches derrière nous et se concentrer sur le Danemark, qui est le moment de vérité", a commenté le sélectionneur Zlatko Dalic.

"On a fait ce qu'on voulait", a analysé Dalic. "L'Islande a montré du caractère, de la discipline, ils savaient ce qu'ils voulaient. Mais je veux aussi féliciter mes joueurs parce qu'on a gagné et c'est la seule chose qui nous intéressait." "Je ne suis pas content du but encaissé", a confié Dalic. "Mais on a pris neuf points, on est premiers du groupe, avec sept buts marqués et un encaissé. Je pense qu'on a fait une bonne performance. Pas autant que les deux premiers matchs mais on a neuf points, personne n'attendait ça." Le sélectionneur pense déjà au prochain match. "On doit laisser ces trois matches derrière nous et se concentrer sur le Danemark, qui est le moment de vérité. On a fait notre boulot. Les choses les plus importantes arrivent maintenant pour nous. Le Danemark est similaire à l'Islande, avec du caractère, de la discipline, quelques individualités de qualité. On ne choisit pas son adversaire. On ne calcule pas. On respecte tous les adversaires et on ne part jamais du principe qu'une équipe est meilleure que nous." Déjà qualifiée, la Croatie a fait tourner son effectif contre l'Islande. "Aujourd'hui, notre performance n'a pas été idéale, ça n'était pas très bien huilé et certains joueurs ont été un peu en dessous. Mais chacun connaît sa place dans l'équipe et il n'y a pas beaucoup de débat là-dessus. J'ai pu faire jouer 21 joueurs. Tout le monde a pu aller sur le terrain, je suis fier de ça. Modric voulait jouer pour garder son rythme. Quand il joue, il rend les autres meilleurs. On voulait le laisser 60 minutes. On a dû faire entrer Rakitic malgré son (carton) jaune parce que Kovacic devait sortir." (Belga)

Nos partenaires