Les chances de reprises du RAEC Mons s'amenuisent

24/03/15 à 17:52 - Mise à jour à 17:51

Source: Belga

Il n'y a plus de repreneur potentiel pour le RAEC Mons, club de football de division 2, a annoncé, mardi après-midi au cours d'une conférence de presse, Pierre François, le directeur général du club.

Les chances de reprises du RAEC Mons s'amenuisent

Les Dragons ne sont pas encore terrassés ! © BELGAIMAGE

La dernière piste, ukrainienne, s'est éteinte mardi. Staff, joueurs et personnel seront informés de leurs droits mercredi, a précisé Pierre François. Les chances de survie du club montois sont donc plus réduites que jamais. Le curateur, Tony Bellavia, devra faire rapport au Tribunal de Commerce de Mons le 31 mars.

Les candidats repreneurs ukrainiens avaient demandé un report d'un mois du délai de prise de décision, ce qui aurait pu être possible au niveau judiciaire mais pas au niveau sportif, le club devant absolument boucler son dossier de demande de licence pour le 31 mars également. Selon Pierre François il reste trois scénarios pour les jours qui viennent.

Si une reprise totale semble désormais peu probable, il est encore possible de sauver le matricule 44. Pour cela il faudrait que la dette fédérale (dette du club envers l'Union belge de football), qui s'élève à 800.000 euros, soit remboursée, ce qui permettrait au RAEC Mons de continuer à vivre mais à l'échelon inférieur (division 3). Dans le cas contraire, le club serait radié et le matricule disparaîtrait.

En savoir plus sur:

Nos partenaires