Les Buffalos marchent sur Wembley

23/12/17 à 09:00 - Mise à jour à 20/12/17 à 10:51

Source: Sportmagazine

C'est ce que le foot ne devrait jamais cesser d'être : une fête. Fin février, près de 10.000 supporters de La Gantoise se sont rendus à Londres pour encourager leurs couleurs face à Tottenham. Et encore plus pour profiter de ce moment unique. Dans ce seizième de finale de l'Europa League, il s'agissait de défendre la victoire 1-0 du match aller.

Les Buffalos marchent sur Wembley

Des supporters qui ont reçu les félicitations des autorités londoniennes pour leur comportement exemplaire avant, pendant et après le match. © BELGA

L'exploit semblait à portée de pieds. Rien que le décor, c'était magique. Un Wembley plein à craquer, 80.000 personnes, et les Belges étaient les plus bruyants.

Le rêve est devenu réalité. Pendant la première mi-temps, les Gantois n'ont pour ainsi dire pas touché un ballon. Ils ont aussi été aidés par l'exclusion, pour sale faute, de Dele Alli, star des Spurs. Gand a surmonté la tempête, puis Jérémy Perbet a fait 2-2 à dix minutes de la fin. Qualification belge pour les huitièmes de finale.

Les supporters anglais n'ont pas traîné pour quitter Wembley. Ceux de La Gantoise y sont restés plus longtemps. Pour faire la fête. Pour communier avec les joueurs. Des supporters qui, après coup, ont reçu les félicitations des autorités londoniennes pour leur comportement exemplaire avant, pendant et après le match. La direction de Tottenham a adressé un mail de félicitations, pour les mêmes raisons, à son homologue belge. Des chants positifs, une communion avec le public adverse, un foot intense : la fête fut complète.

Avec le recul, on se rend compte que cette qualification historique a été le début du chant du cygne pour Hein Vanhaezebrouck. Le début de la fin d'une époque. Une période pendant laquelle Gand est devenue une place forte du foot belge, même la plus forte à un certain moment. La Gantoise a acquis un statut de club du top. Aussi une période durant laquelle une équipe belge a démontré qu'il était possible de compter sur la scène européenne en proposant un jeu offensif, tout en combinaisons.

Nos partenaires