Marc Degryse
Opinion

02/01/18 à 10:30 - Mise à jour à 10:55

Les blessures, le duo Hazard-De Bruyne et la forme de Lukaku

Pour Marc Degryse, le chroniqueur de Sport/Foot Magazine, les Diables peuvent faire mal en 2018 à condition de remplir trois conditions.

Les blessures, le duo Hazard-De Bruyne et la forme de Lukaku

Roberto Martinez va devoir faire en sorte que De Bruyne et Hazard réitèrent leurs performances de Premier League avec les Diables. © BELGAIMAGE

La semaine dernière, Vincent Kompany est à nouveau sorti sur blessure après quelques minutes de jeu à peine avec Manchester City sur le terrain de Newcastle. C'est un problème sérieux. D'abord pour lui, mais aussi pour les Diables rouges. J'ai lu que c'était déjà sa 40e blessure depuis qu'il est en Angleterre. C'est énorme et ça devient triste. S'il commence un match ou même un échauffement, il n'est jamais sûr de le finir. Il doit être plein de doutes et ça me fait mal pour lui.

La question est donc de savoir si on peut compter sur lui pour la Coupe du Monde. À City, Pep Guardiola semble avoir tiré ses conclusions, si l'on s'en tient à ses déclarations en conférence de presse. Les Mancuniens vont vraisemblablement prendre leurs dispositions pour le futur. Ils avaient d'ailleurs manifesté de l'intérêt pour Virgil Van Dijk, le défenseur néerlandais qui a finalement signé à Liverpool pour un montant- record.

Kompany sera-t-il fit en mai-juin ? Si on jette un oeil dans le passé, on peut quasiment déjà dire que non. Roberto Martinez doit-il le reprendre s'il est à 100 % au moment de rendre sa sélection ? Sur base de ses qualités, je dis oui. Mais sur base des trois dernières saisons, je doute que l'on puisse compter sur lui.

À l'heure de tirer les bilans, on peut dire que l'année 2017 des Diables a été bonne même, s'ils n'ont pas affronté d'adversaires de renom. Que pouvons-nous attendre de 2018 ? Les blessures auront beaucoup d'importance. Outre le cas Kompany, il y a Toby Alderweireld qui est out jusque février. Mais je ne me fais pas trop de soucis : c'est une situation exceptionnelle pour lui, car en temps normal, il répond toujours présent.

Autre interrogation, le cas de Thomas Vermaelen : il est titulaire à Barcelone depuis fin novembre et peut être fier de ses prestations, notamment lors du Clasico. Mais qu'adviendra-t-il de lui lorsque Samuel Umtiti sera rétabli ? Même s'il reste sujet à de petites blessures, je pense qu'on peut compter sur lui et sa présence sera importante.

Partager

"Roberto Martinez doit-il reprendre Vincent Kompany s'il est à 100% au moment de rendre sa sélection?"

Sur les douze derniers mois, deux Belges sortent évidemment du lot, ce sont Eden Hazard et Kevin De Bruyne qui ont été exceptionnels en Premier League. Surtout KDB lors de ces six derniers mois. Ses prestations, à l'image de celles de son équipe, sont incroyables. Il faut évidemment qu'ils répètent enfin ce genre de performances avec les Diables. C'est le principal challenge de Martinez : trouver la solution pour que ces deux joueurs extraordinaires améliorent leur rendement mutuel lorsqu'ils évoluent de concert. Ce sera l'une des clés de la réussite du Mondial russe.

En plus des éventuelles blessures et de la forme du duo Hazard-De Bruyne, le troisième point essentiel se situe, à mon sens, à la pointe de l'attaque. Romelu Lukaku trouve facilement le chemin des filets. Ses statistiques, en club comme en matches internationaux, sont bonnes mais il y a un bémol : il ne marque pas lors des grands matches. Bien sûr, il est dépendant des ballons qu'il reçoit de ses coéquipiers mais il va devoir faire mieux . On va voir prochainement, lors des phases décisives en Premier League et en Ligue des Champions, s'il est capable de franchir ce pas .

Pour résumer, trois points seront cruciaux pour les Diables en 2018 : éviter les blessures, améliorer le rendement du duo Hazard-De Bruyne et disposer d'un Lukaku en forme lors des grands rendez-vous. Si ces trois conditions sont remplies, la Coupe du monde peut être un succès. Si l'une d'elles manque, je crains que la Belgique ne fasse pas le poids lors d'un quart de finale contre le Brésil ou l'Allemagne et ne puisse faire mieux qu'au Brésil et en France. Si tout est ok, par, contre, j'entrevois la possibilité que les Diables atteignent la finale. Le talent est là.

Nos partenaires