Le Van Damme prend de la hauteur vendredi avec Barshim et Bondarenko

08/09/16 à 14:27 - Mise à jour à 14:27

Source: Belga

(Belga) Parmi les temps forts de la 40e édition du Memorial Van Damme, vendredi au stade Roi Baudouin à Bruxelles: le concours de la hauteur. Si les organisateurs ont mis au programme un concours féminin avec Nafissatou Thiam, championne olympique de l'heptathlon, la hauteur masculine a attiré deux médaillés des Jeux de Rio.

Le Qatari Mutaz Essa Barshim, en argent, et l'Ukrainien Bohdan Bondarenko, en bronze au Brésil le mois dernier, se retrouveront une dernière fois pour passer des barres qu'ils peuvent tutoyer à 2m40. Côté belge, Bram Ghuys sera de la partie à partir de 19h45, avec l'objectif de battre son record personnel fixé à 2m25, histoire de se rapprocher du record de Belgique d'Eddy Annys, inamovible à 2m36 depuis le 26 mai 1985 déjà. En bronze à Londres 2012, en argent à Rio 2016, Barshim, 25 ans, peut rêver de l'or à Tokyo en 2020, et s'approcher encore d'ici là du record du monde du Cubain Javier Sotomayor (2m45) qui tient depuis le 27 juin 1993 à Salamanque. Dans l'immédiat, le Van Damme pour le Qatari, c'est un souvenir exceptionnel. Cette soirée du 5 septembre 2014 à Bruxelles a "changé sa vie", reconnaît-il jeudi à la veille de son dernier concours de la saison. "Il y a deux ans, je suis entré dans une autre dimension. C'était historique, j'étais le deuxième meilleur sauteur de tous les temps (2m43). Depuis lors, oui, ma vie a changé. C'était surtout le fait d'avoir franchi une barre mentale, plus qu'être au-dessus des 2m40. C'était devant moi, je l'ai fait. Une nouvelle ère s'ouvrait à moi. C'était quelque chose d'étonnant. Difficile à expliquer, je volais, j'ai mis tellement de temps à atterrir. C'était un rêve qui se réalisait. J'ai sauté 49 fois ensuite, je n'ai plus ressenti cela après. J'ai eu quelques problèmes physiques, à la cheville, au dos. Je ne sais pas si mon corps peut supporter des hauteurs aussi élevées". Barshim (24 pts) peut encore remporter vendredi la Ligue de Diamant à la hauteur lors de cette finale de la série à Bruxelles (où les points sont doublés). "Je pense que si je franchis 2m40 au premier essai, je suis sûr de gagner". Il aura cependant encore devant lui l'Américain Erik Kynard (26 pts), 2e de la Ligue de Diamant, et l'Ukrainien Bohdan Bondarenko (29 pts). Bondarenko a lui déjà sauté 2m42, et est le 3e sauteur de tous les temps. L'Ukrainien n'est cependant pas au mieux. "Une semaine avant Rio, j'ai connu des problèmes au sinus. J'ai pris des antibiotiques, mais ce n'était pas trop ça à Rio. Je suis allé à Lausanne (où il a sauté 2m32, ndlr) en espérant que cela aille mieux. Ce fut le cas, mais ce n'était pas parfait. Je vais très certainement me faire opérer après la saison. La seule bonne nouvelle est que je mange peu et j'ai perdu 2-3 kg, je suis plus léger (rires)." Bohdan Bondarenko a tenu pourtant à poursuivre sa saison après les JO. "J'ai perdu la Ligue de Diamant il y a deux ans au Van Damme. En sautant à Lausanne, je conservais une chance de gagner", justifiait l'Ukrainien de 27 ans. "Mais, ce sera dur parce qu'il y a les meilleurs ici." (Belga)

Nos partenaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos