Le Team Belgium a doublé sa visibilité positive lors des Jeux Olympiques de Rio

25/10/16 à 15:08 - Mise à jour à 15:10

Source: Belga

(Belga) Le Comité Olympique et Interfédéral Belge (COIB) a demandé à Auxipress d'effectuer une étude sur l'impact du COIB et du Team Belgium (les athlètes belges participants au Jeux et leur encadrement) dans les médias lors des récents Jeux Olympiques de Rio (5-21 août) entre le 1er juillet et le 15 septembre. Les bonnes performances sportives belges ont permis d'enregistrer une forte augmentation de la visibilité positive en comparaison à celle enregistrée il y a quatre ans aux Jeux de Londres.

Une étude similaire avait été effectuée à l'issue des JO de Londres en 2012 par la même société. Ce qui permet de comparer les chiffres. Les Jeux Olympiques sont l'événement le plus médiatisé dans le monde, suivi par 3,5 milliards de personnes. Pas moins de 83% des Belges ont suivi les JO de Rio dans les divers médias. Ils étaient 7 sur 10 à le faire à la télévision. La finale du hockey masculin a recueilli 41,5% des parts de marché télévisés côté francophone et 64,3% côté flamand. L'athlétisme, le hockey et le cyclisme ont été les sports les plus suivis dans l'ensemble par le public belge. Le Team Belgium a enregistré une visibilité positive de 8% dans la presse écrite, contre 4% à Londres. La visibilité négative a elle diminué de 6 à 4%. Si la presse flamande a eu la plus grande visibilité, c'est la presse francophone qui a communiqué de manière la plus positive (10% contre 7%). Le nombre d'articles dans la presse écrite a diminué de 13,5% par rapport à Londres (notamment en raison du décalage horaire de 5 heures avec la Belgique), la quantité des informations sur internet a, elle, bondi de 32%. L'appelation Team Belgium (qui a remplacé celle de Belgium Olympic Team il y a deux ans) a bien été intégrée dans les médias mais reste à améliorer auprès du public. C'est sur la base de cette étude que le COIB va établir son plan médiatique en vue des JO de Tokyo en 2020. (Belga)

Nos partenaires