Le Standard prépare la grande lessive

03/06/15 à 10:00 - Mise à jour à 02/06/15 à 18:20

Source: Sportmagazine

Van Damme, De Camargo, Carcela, Mujangi-Bia et Ezekiel sont sur le départ.

Le Standard prépare la grande lessive

Carcela, Mujangi-Bia et Van Damme : trois noms qui risquent d'agiter l'été liégeois. © BELGA

Certains parlent déjà de l'été de tous les dangers. Pourtant, ce sera un été normal. Du moins aux normes Duchâtelet. Car depuis que l'homme d'affaires limbourgeois a repris le Standard en 2011, pas un été ne s'est déroulé dans la sérénité.

Sclessin doit s'attendre à une grande lessive dans le noyau. Les gros contrats sont ciblés et le Standard étudiera toutes les offres les concernant même si, selon Axel Lawarée, " c'est peu probable qu'ils partent tous car on recherche une stabilité dans l'équipe. " Les 5 plus gros contrats (Van Damme, De Camargo, Carcela, Bia et Ezekiel) sont donc à vendre. Cependant pas question de dire que l'on veut l'économie d'un gros salaire. " Ce n'est pas tant le fait que ce soit des gros contrats qui nous poussent à écouter les offres que le fait qu'ils n'ont plus qu'un an de contrat ", dit Lawarée.

Si Van Damme, Carcela, De Camargo sont bien en fin de contrat en 2016, ce n'est pas le cas de Bia, encore sous contrat jusqu'en 2018. Mais lui aussi peut s'en aller. " Nous avons un accord verbal avec le Standard pour qu'il puisse partir ", reconnait son agent, Fouad Ben Kouider. " En janvier, on a voulu le forcer à accepter une offre et on l'a écrasé quand il a refusé de partir. Il n'est pas rancunier mais cela pèse quand même dans la balance. Ce qui va guider son choix, c'est le challenge sportif. C'est la même raison qui l'avait poussé à refuser l'offre qui émanait de Turquie. Il n'en voyait pas l'intérêt. "

Le Standard s'attend à récupérer entre 2 et 3 millions d'euros sur ce joueur. Malgré une année pleine, Bia a peiné à convaincre les supporters mais ce n'est pas ce désamour qui le pousse au départ. Depuis quelques mois, sur les conseils de son nouvel agent, Bia avait rétabli quelque peu la communication avec les supporters et tout s'était normalisé entre les deux camps.

Avec 50.000 euros par mois, Bia est bien loin derrière les salaires de Van Damme, De Camargo et Carcela. C'est d'ailleurs bien le montant de leurs émoluments qui risque de poser problème aux deux trentenaires que sont De Camargo et Van Damme. Aucun club belge autre qu'Anderlecht et le Club Bruges ne peut s'aligner sur ce que touche Van Damme au Standard. Soit un club casse son budget (ce n'est pas pour rien que l'on cite l'Ostende du milliardaire Marc Couckecomme port d'attache), soit le joueur accepte de revoir fortement son salaire à la baisse. Il n'aura sans doute pas le choix s'il désire quitter le Standard, d'autant plus qu'il reste sur une saison médiocre. Quant à De Camargo, il ne pourra trouver son salut que dans un club étranger, s'il veut garder le même salaire.

Reste le cas Carcela. C'est le plus demandé et le plus talentueux. Son salaire ne posera pas de problème, vu son âge (bientôt 26 ans). Mais le Standard s'attend à récupérer une partie de son investissement et risque de se montrer bien plus gourmand que pour les autres joueurs.

Enfin, le dossier Ezequiel reste compliqué. Et l'arrivée dans le jeu de quilles de Mogi Bayat, blacklisté par le Standard, ne va pas le simplifier. " A partir du moment où tu ne maîtrises rien, c'est un dossier compliqué mais ce n'est pas une personne en plus ou en moins qui va changer la donne ", nuance cependant Lawarée.

Par Stéphane Vande Velde

Retrouvez l'intégralité de l'article consacré au Standard dans votre Sport/Foot Magazine

Nos partenaires