Marc Degryse
Opinion

29/01/18 à 15:00 - Mise à jour à 15:25

Le Standard méritait les trois points

Pour Marc Degryse, le chroniqueur de Sport/Foot Magazine, le Standard aurait dû remporter le Clasico.

Le Standard méritait les trois points

Christian Luyindama, double buteur face à Anderlecht. © BELGA

Au-delà du topper qui opposait La Gantoise au Club Bruges et de la défaite du leader, l'événement du week-end dernier en Pro League était évidemment le Clasico entre le Standard et Anderlecht. Les amateurs de foot ont eu droit à une agréable surprise. Comme de nombreux observateurs, je craignais que l'on n'assiste une nouvelle fois à un duel qui accouche de peu de buts, beaucoup de batailles et surtout trop de tension. Ça n'a pas du tout été le cas et on a assisté à un véritable spectacle. Il y avait tout ce qu'il faut pour s'enthousiasmer durant cette rencontre : de l'intensité et beaucoup de buts, spectaculaires en plus.

Le Standard a prouvé qu'il était toujours capable de nous sortir quelque chose de spécial face au rival mauve. Même si, au final, les Rouches ne l'ont pas emporté, ils ont démontré qu'ils avaient suffisamment de qualités pour se qualifier pour les PO1. Ricardo Sa Pinto le répète depuis le début mais les doutes étaient toujours bien présents. Les Liégeois n'ont tout de même engrangé que 30 petits points sur 72 : c'est incroyable un si faible total. Il y a toujours une bonne raison pour expliquer leurs contre-performances mais dimanche je pense qu'ils ont convaincu ceux qui doutaient du fait qu'il y ait suffisamment de qualités dans ce groupe.

Partager

"Je pense que les Standarmen ont convaincu ceux qui doutaient du fait qu'il y ait suffisamment de qualités dans ce groupe."

J'ai évidemment apprécié les deux goals de Christian Luyindama. Cette bicyclette est probablement l'un des buts de l'année. Il a fait preuve d'une extraordinaire souplesse pour un joueur de sa taille et de son gabarit. Sa présence pèse sur une défense sur les phases arrêtées, comme l'a encore montré sa deuxième réalisation. Razvan Marin m'a également beaucoup plu. Son association avec Gojko Cimirot, qui vient à peine de débarquer à Sclessin, a bien fonctionné et ça montre qu'il y a du talent dans cet entrejeu. Renaud Emond a également été convaincant : il n'a pas eu énormément de véritables occasions franches mais bien 7 ou 8 possibilités intéressantes. Dommage pour lui qu'il ne soit pas parvenu à en conclure une, il méritait d'inscrire un but.

Une chose est certaine : le Standard méritait clairement les trois points. Ce n'est pas la première fois que les Liégeois sont mal payés. Déjà la semaine dernière contre Zulte Waregem, ils ne méritaient pas la défaite mais quand on laisse marquer Ivan Saponjic aussi facilement, on ne peut s'en prendre qu'à soi. J'espère en tout cas que le Standard finira par accéder aux PO1. Ça les rendra bien plus intéressants, tant les Liégeois ont prouvé qu'ils étaient capables de faire mal aux grands. Ils n'ont que trois points de retard mais les candidats sont nombreux et les doutes subsistent si l'on s'en tient aux chiffres.

Côté anderlechtois, je retiens bien entendu la performance et les trois buts de Sofiane Hanni, aligné en faux 9. Contre Gand et Genk, ses goals ont permis d'engranger six points, ici ils permettent d'accrocher le nul. À l'heure d'écrire ces lignes, l'incertitude demeure quant à son avenir mais il est évident que son départ serait un coup dur pour les Bruxellois, même s'il est remplacé par Ryota Morioka et si les supporters s'en sont parfois pris à lui. Le gros point faible des Mauves dans ce Clasico saute aux yeux : les phases arrêtées défensives. C'est bien simple, à chaque corner, c'était la panique dans l'arrière-garde anderlechtoise. Si Hein Vanhaezebrouck ne parvient pas à ajuster cela, il leur sera impossible d'espérer encore revenir sur le Club Bruges.

Dans tous les cas, j'estime que l'arrivée d'un attaquant est nécessaire. Hanni peut dépanner devant mais ce n'est pas un véritable numéro 9. La revente ne facilite pas les choses : les dirigeants actuels vont-ils investir sur le long terme dans les dernières heures du mercato ? J'ai des doutes ? Sur le court terme ? Ce n'est pas évident non plus. On y verra de toute façon bien plus clair sur leurs chances d'encore concurrencer le leader une fois jeudi matin et le marché des transferts clôturé.

Nos partenaires