Le Standard concède le nul contre l'Antwerp

03/12/17 à 17:25 - Mise à jour à 17:25

Source: Belga

Toutes voiles dehors et porté depuis quelques semaines par un élan dont Anderlecht avait été la dernière victime mercredi en Coupe (0-1), le Standard comptait bien ravir la 5e place de l'Antwerp - et se porter à hauteur de Saint-Trond, 4e - sur la lancée dimanche à Sclessin. Raté !

Le Standard concède le nul contre l'Antwerp

Luis Pedro Cavanda © Belga

Le Standard a pourtant eu la chance, mais aussi le mérite, d'ouvrir la marque par Orlando Sa dans les arrêts de jeu de la première mi-temps. Il a cependant ensuite laissé l'Antwerp revenir sur penalty à la 72e, avant d'hériter à son tour d'une opportunité exceptionnelle tombée du ciel, mais manquée par Sa, de tuer le match des onze mètres à la 89e. Bref il reste à la 6e place, dont il sera même délogé par La Gantoise, si les Buffalos s'imposent en soirée (20h00) à Zulte Waregem.

Heureusement les supporters ne changent, eux, jamais de couleurs. Ceux de l'Antwerp étaient donc bien présents dimanche après-midi à Sclessin, où un gros contingent s'était déplacé.

Ils doivent pourtant avoir appris avec beaucoup d'amertume que le rêve de leur président Paul Gheysens et de son principal associé Luciano D'Onofrio, est de quitter au plus vite le navire anversois pour s'emparer du luxueux vaisseau de la famille Vanden Stock.

Tout le monde avait pourtant souligné combien ce retour en son sein de l'Antwerp était un bienfait pour la Jupiler Pro League.

La qualité de ses prestations lui a même valu de se déplacer au Standard avec l'objectif d'y défendre sa 5e place en lui tenant tête. Et il y est parvenu (1-1).

C'est même le gardien rouche Guillermo Ochoa qui a dû repousser la première frappe du capitaine anversois Faris Haroun à la 6e. Son vis-à-vis Sinan Bolat, un des artisans du dernier titre du Standard en 2009, capta lui un dangereux centre au cordeau de Carlinhos à la 21e, juste avant la sortie d'Edmilson, mal remis d'un contact avec Sambou Yatabaré quelques minutes plus tôt, et remplacé par Beni Badibanga.

Le Standard allait toutefois ouvrir le score au meilleur moment, selon l'expression d'usage quand une équipe marque dans les arrêts de jeu de la première mi-temps.

Ce qui fut précisément le cas du Standard. Orlando Sa, qui avait déjà fait mouche en position hors jeu à la 35e, transforma en effet cette fois un service de Valeriy Luchkevych en toute légalité (1-0, 45e +1). Le 6e but du Portugais en championnat.

Un penalty concédé par Christian Luyindama (faute sur William Owusu) et transformé tant bien que mal par Geoffry Hairemans a cependant tout remis en question (1-1, 72e).

D'autant que le Standard a nettement accusé le coup, même si l'entrée sur le terrain de Renaud Emond (83e) a failli être couronnée de succès, une tête de l'ancien virtonnais terminant sa course hors de portée du gardien, mais sur la transversale, à la 87e.

Orlando Sa bénéficia ensuite d'un penalty providentiel en s'écroulant aux pieds de Dylan Batubinsika à la 89e.

Mais il ne le tira pas mieux qu'Edmilson en Coupe mercredi au Parc Astrid, ou à peine, Bolat détournant en tout cas son envoi, puis la reprise à bout portant d'Uche Agbo...

Nos partenaires