Le RMP s'offre le scalp du Club Bruges

12/09/15 à 10:21 - Mise à jour à 10:21

Source: Belga

Mouscron-Péruwelz tient sa première victoire: les Hurlus ont battu le Club Bruges 2-1 vendredi lors du match d'ouverture de la 7e journée du championnat de Belgique.

Le RMP s'offre le scalp du Club Bruges

© Belga

Menés à la marque sur un goal de Ruud Vormer (7e), les Hennuyers ont renversé la situation par Noé Dusenne (58e) et Marko Scepovic (61e). Au classement, Mouscron-Péruwelz(5 points) reste dernier mais rejoint Lokeren et Westerlo. Bruges (10e) stagnee momentanément à la 3e place.

Les coaches ont d'emblée aligné leurs nouveaux venus. Cedomir Janevki a fait confiance à Mustapha Oussalah et à David Hubert tandis que Michel Preud'homme a placé Jelle Vossen en pointe avec Abdoulay Diaby et Victor Vazquez à ses côtés.

Si Mouscron-Péruwelz a lancé le débat, Bruges a contrôlé la manoeuvre et à sa première occasion (7e), Vormer lui a donné l'avance (0-1). Habitués à faire la course-poursuite, les Hurlus n'ont pas baissé les bras. Scepovic est passé près de l'égalisation (11e) et Thibaut Peyre a gaspillé une chance unique de battre Sinan Bolat (21e). Bruges ne s'est pas contenté de gérer son avance: Vossen n'a pas prolongé dans le but un bon service de Thomas Meunier (13e), dont le retour a été remarqué. Alors que Bruges semblait gagner en confiance, Mouscron-Péruwelz a réagi et les deux équipes ont porté le danger à tour de rôle dans le camp adverse.

Le RMP a débuté la seconde période en force notamment grâce à Scepovic. Timmy Simons (50e) et Bolat (54e) ont sauvé les meubles mais ils ont été impuissants (58e) sur une reprise de Dusenne (1-1). Le Club a eu beau durcir son jeu, Mouscron a continué sur sa lancée et le remuant Scepovic (61e) lui a donné l'avance (2-1). C'était autour des Blauw en Zwart d'entamer un long sprint auquel Preud'homme a simultanément (63e) convié Pereira et Tuur Dierckx à la place de Hans Vanaken et Diaby. Pereira s'est immédiatement mis en évidence en plaçant un coup de tête (65e). Alors que les Brugeois semblaient frustrés, les Mouscronnois se donnaient à fond. Mais si François Marquet a dû sortir parce qu'il souffrait de crampes, Vagner a gagné en confiance et a bloqué les tentatives brugeoises.

En savoir plus sur:

Nos partenaires