Le RFC Seraing a sa licence et un nouveau coach

10/03/16 à 16:38 - Mise à jour à 16:36

Source: Belga

Le RFC Seraing a présenté jeudi José Jeunechamps, son quatrième entraîneur de la saison après Alex Czerniatynski, Henri Depireux et Drazen Brncic. Les dirigeants ont également fait le point concernant les problèmes juridique et administratif du club.

Le RFC Seraing a sa licence et un nouveau coach

BELGA PHOTO MICHEL KRAKOWSKI © BELGA

Jeunechamps, 48 ans, a signé un contrat jusqu'en juin 2017. Sa première préoccupation sera de terminer parmi les huit premiers, afin d'assurer le maintien du club en deuxième division. José Jeunechamps a été gardien en Promotion, il a notamment joué à Seraing, où il est devenu entraîneur-adjoint puis entraîneur principal en 2004. Il a ensuite rejoint le Standard, où il a entraîné les U21, avant de devenir l'adjoint d'Albert Cartier et de José Riga à Metz.

Voici quelques semaines, il avait suivi ce dernier à Charlton, où il ne sera pas resté longtemps. "Je tiens d'ailleurs à remercier Roland Duchatelet et José Riga pour la correction et la compréhension dont ils ont fait preuve", dit le nouvel entraîneur de Seraing, qui a l'avantage de bien connaître 85 % des joueurs du noyau pour les avoir côtoyés à Metz ou au Standard. "Ce sont des joueurs qui ont des qualités. Certains ont évolué à Kaiserslautern, à Charleroi, en équipe de France espoirs... Il n'est pas possible qu'autant de personnes différentes se soient trompées sur leurs qualités. Mais pour réussir, il faut un état d'esprit. Et cela, ça se travaille à chaque minute, sur le terrain ou dans le vestiaire.

A cette époque de la saison, je ne vais pas les tuer avec deux entraînements par jour mais l'après-midi, nous resterons au club et il y aura des activités: de la vidéo, du debriefing... Je vais discuter avec tous les joueurs, y compris ceux du noyau C. La porte leur reste ouverte mais c'est à eux de vouloir entrer. Jeudi matin, ils ont raté la première occasion de saisir leur chance: ils sont arrivés en retard. Les joueurs doivent comprendre : à 70 %, ce sont eux qui font la sélection."

Seraing, qui accueille Eupen samedi, occupe actuellement la dixième place à cinq points de l'Union (8e). "Je ne garantis pas que nous allons terminer huitièmes mais je veux que nous vendions notre peau à chaque match, surtout à domicile où nous ne comptons que trois victoires", dit Jeunechamps. "J'ai vu des images des matches à l'Antwerp et contre le Lierse: il n'est pas normal qu'il y ait une telle différence d'une semaine à l'autre." Le président, Mario Franchi, a tenu à préciser que, quel que soit le classement final de Seraing cette saison, la collaboration avec le FC Metz se poursuivrait.

Le point sur les plans juridique et administratif

Au-delà des difficultés sur le plan sportif, le RFC Seraing connaît des problèmes sur les plans juridique et administratif. Le président Mario Franchi a profité de la conférence de presse de présentation de José Jeunechamps pour faire le point sur différents dossiers chauds.

La licence, "le club l'a reçue sans condition", dit Mario Franchi. "Nous ne devons même pas nous présenter devant la commission. Nous avons réalisé des travaux d'aménagement du stade, dont la capacité a été portée à un peu plus de 8.000 places (5.000 assises et 3.300 debout). Nous avons également porté l'éclairage à 800 lux."

La construction d'un nouveau bloc vestiaires est prévue, ainsi que l'aménagement de deux terrains synthétiques. Le tout pour un budget de deux millions d'euros financés par la Région Wallonne et la ville. En septembre 2015, la FIFA avait infligé à Seraing une interdiction de transférer de quatre mercatos ainsi qu'une amende de 150.000 francs suisses (136.249 euros) pour non-respect de la loi sur la tierce propriété des joueurs. Cette sanction avait été confirmée en appel en février. "Nous avons introduit un recours devant le TAS et ce recours est suspensif", dit Mario Franchi. "Nous pensons que le TAS ne se prononcera pas avant de connaître le verdict des tribunaux civils, c'est à dire pas avant septembre, ce qui nous autorisera à transférer cet été.

Au pire, nous avons une option sur tous les joueurs qui composent le noyau actuel." Enfin, quatre clubs ont introduit un recours et demandent que des points soient retirés à Seraing pour avoir aligné Jeffrey Rentmeister alors que celui-ci n'était pas qualifié. Alors qu'il était frappé d'interdiction de transfert "pendant 4 mercatos", Seraing avait affilié Jeffrey Rentmeister en cours de saison. Le joueur était libre. L'Union belge avait d'abord donné son feu vert avant d'annuler la qualification... trois semaines plus tard sur injonction de la FIFA. Entretemps, Rentmeister avait joué 3 matches au cours desquels Seraing avait pris cinq points. Le Patro Eisden, le White Star, Geel et Lommel demandent le retrait de ces points. L'affaire sera examinée vendredi en continuation par la Commission des Litiges mais aucune décision n'est attendue.

Nos partenaires