Le Racing plie en quart de finale 1-4 devant les Néerlandais de Kampong

01/04/18 à 16:45 - Mise à jour à 16:47

Source: Belga

(Belga) Le Racing de Bruxelles n'a pas réussi à se qualifier pour le Final Four de l'Euro Hockey League (EHL), la plus prestigieuse compétition de clubs de hockey sur gazon, dimanche à Rotterdam, aux Pays-Bas. En quart de finale, les Ucclois se sont inclinés 1-4 (mi-temps: 1-4) face à l'équipe néerlandaise de Kampong, actuel leader du championnat des Pays-Bas et lauréat de l'édition 2016.

Les occasions les plus franches furent bruxelloises en début de rencontre avec notamment un tir de Tommy Willems dégagé sur la ligne par un défenseur de Kampong à la 3e minute. Si Jeremy Gucassoff réussit à contrer le premier penalty corner (pc) batave, il fut par contre bloqué à terre suite à un cafouillage devant sa cage, Quirijn Caspers profitant de l'intervention involontaire de l'arbitre pour ouvrir le score (10e). Après ce coup du sort, les 'Rats' reprirent un visage plus offensif. Ils forçèrent leur premier pc à 2 minutes de la fin de la première période (13e), Cornor Harte, le solide défenseur irlandais du Racing, trompant son frère David, l'ancien meilleur gardien mondial à qui Vincent Vanasch a succédé en 2018. Les hommes de Xavier Reckinger reculèrent dans le deuxième quart. Ils tinrent bon jusqu'à deux minutes du repos, lorsque réduits à dix en raison d'une exclusion temporaire de Tom Boon, Gucassoff dut s'avouer vaincu sur un tir croisé de Björn Kellerman portant le score à 4-1 en faveur des Néerlandais. Malgré une mentalité à nouveau plus offensive dans les deux derniers quarts, les efforts des Bruxellois restèrent vains, le club d'Utrecht s'offrant même le luxe de manquer un but tout fait en fin de match lorsque le Racing joua sans gardien à onze joueurs de champ pour tenter de revenir au score. Avec cette élimination, conjuguée à celle du Dragons samedi 0-8 face au club néerlandais de Bloemendaal en huitièmes de finale, les espoirs d'une qualification d'un club belge pour les demies reposent désormais uniquement sur l'Herakles qui sera opposé dimanche en début de soirée au Polo de Barcelone, le club espagnol où évolue Maxime Plennevaux. (Belga)

Nos partenaires