Le Qatar dément les accusations de sabotage envers les candidatures rivales pour le Mondial 2022

29/07/18 à 13:29 - Mise à jour à 13:31

Source: Belga

(Belga) Le Qatar a démenti dimanche les accusations selon lesquelles il aurait mené une campagne secrète pour saboter les autres candidats à l'organisation de la Coupe du monde de football 2022. Dimanche, le 'Sunday Times' a indiqué que le Qatar aurait mené une campagne secrète de propagande à base d'"opérations noires" pour saper les candidatures concurrentes, en violation des règles de la FIFA.

Selon le quotidien, le Qatar a notamment payé une équipe de relations publiques ainsi que d'anciens agents de la CIA pour diffuser de "fausses informations" concernant ses principaux rivaux, l'Australie et les Etats-Unis, lors de leur campagne pour la compétition 2022. Le Qatar, qui avait obtenu d'organiser le tournoi à la surprise générale fin 2010, a tout nié en bloc. Dans un communiqué, le comité d'organisation a déclaré "démentir toutes les accusations formulées par le Sunday Times". "Il y a eu une enquête et nous avons fourni toutes les informations relatives à notre candidature (...) Nous avons respecté scrupuleusement toutes les règles de la FIFA", a avancé le comité. La FIFA de son côté a affirmé dans un communiqué qu'une enquête "rigoureuse" avait été conduite par Michael Garcia sur les conditions d'attribution des Mondiaux 2018 et 2022, respectivement à la Russie et au Qatar, et que "ses conclusions étaient consultables dans un rapport". Garcia avait démissionné du poste de président de la chambre d'enquête de la commission d'éthique de l'organisation mondiale du football car il contestait la synthèse rédigée par la FIFA à partir de son rapport. (Belga)

Nos partenaires