Le nouveau président de l'Union Tony Bloom veut "monter le plus vite possible"

02/08/18 à 17:31 - Mise à jour à 17:32

Source: Belga

(Belga) Si le nouveau président de l'Union Saint-Gilloise Tony Bloom, 48 ans, sera absent vendredi soir (20h30) à Lommel pour le match d'ouverture de la saison 2018-2019 de la Proximus League de football, il a promis d'être la pour la rencontre tant attendue du grand retour au Stade Joseph Marien, contre Oud-Heverlee Louvain, lors de la journée suivante. Et puis surtout il y était déjà en personne jeudi, pour exposer ce qu'il a en tête avec ce rachat du matricule 10.

"Monter en division un et le plus vite possible", a-t-il ainsi clairement annoncé. "J'adore déjà ce club et je suis fou de joie que ce soit le mien. Vous n'imaginez pas combien de temps j'en ai cherché un comme celui-ci sur le continent. Enfin maintenant ca y est. L'Union, le seul club auquel je me suis vraiment intéressé dans ce pays, fait partie de l'histoire du football belge avec ses onze titres, son stade mythique et ses fantastiques supporters. Elle a aussi ses traditions que je m'engage à respecter. Mais on va maintenant essayer d'écrire d'autres belles pages..." "Ne croyez d'ailleurs surtout pas que mon passage ici sera éphémère. Je suis là pour longtemps. La stabilité, c'est en effet ce qu'il y a de plus important dans un club. L'objectif est de monter le plus rapidement possible. Mais j'ai déjà compris que nos concurrents ont également de grandes ambitions, et surtout les moyens de les réaliser. Je serai présent le plus souvent possible, mais pas pour diriger le club quotidiennement. Ce sera en effet le rôle du directeur sportif Alex Hayes". Ce dernier juge le noyau confié à l'entraîneur Luka Elsner "bien équilibré", mais fait remarquer que le mercato dure encore un mois. "Il est donc encore possible de se renforcer", a-t-il déclaré, "mais on ne va plus tellement se manifester sur le marché des transferts..." Enfin le Britannique Alex Muzio, un partenaire en affaires de Tony Bloom, est le nouveau président du conseil d'administration, avec notamment pour mission de trouver un sucesseur au CEO Jean-Marie Philips. (Belga)

Nos partenaires