Le Lierse n'a toujours pas trouvé son repreneur, les joueurs en grève

20/03/18 à 10:51 - Mise à jour à 10:50

Source: Belga

Les joueurs du Lierse se sont mis en grève ce lundi pour protester contre la lenteur du dossier de la reprise du club. Ils ne se sont pas entraînés. La direction a de son côté fait savoir que le principe d'une reprise n'a pas été abandonné

Le Lierse n'a toujours pas trouvé son repreneur, les joueurs en grève

© ImageGlobe

"Le groupe des joueurs a en effet décidé de se mettre en grève ce lundi", a confirmé le CEO du Lierse Jan Van Elst sur le site internet officiel du club. "Une action qui d'un côté me déçoit mais que de l'autre, je peux aussi comprendre (les joueurs n'ont pas été payés, ndlr)..." Van Elst assure cependant qu'une reprise est toujours possible, même si elle n'a pas été signée le week-end passé, comme espéré (et annoncé). "Mais cela ne signifie pas que le dossier est enterré", dit-il. "Le deal existe, mais certains de ses volets doivent encore être clarifiés. On a d'ailleurs encore rencontré l'investisseur potentiel aujourd'hui (lundi, ndlr). On compte toujours sur lui, et sur une issue favorable..." Les bruits de couloir à la Chaussée de Lisp font état de discussions avec un groupe letton et un groupe qatari. Les joueurs attendent toujours leurs salaires de février, et les employé(e)s n'ont encore rien touché en 2018. Le Lierse, dont le président-investisseur egyptien Maged Samy... n'investit plus, se débat depuis des mois dans les problèmes financiers, et l'insécurité qui en résulte à tous les niveaux, dont bien sûr celui de la licence. Quatrième à l'issue de la saison régulière de la D1B, le Lierse figure dans le groupe de Courtrai, Zulte Waregem, Waasland-Beveren, Mouscron et Oud Heverlee-Louvain en play-off II. Un match amical est prévu vendredi contre Westerlo. Mais s'ils n'ont pas été payés jeudi, les joueurs refuseront de le disputer. La semaine passée les clubs de supporters GeelZwart asbl et Yellow Black's Army avaient organisé une collecte pour venir en aide aux entraîneurs de jeunes qui ne sont plus payés depuis des mois.

Nos partenaires