Le début du championnat menacé par un possible conflit d'intérêt

18/06/18 à 17:16 - Mise à jour à 17:15

Source: Afp

Un possible conflit d'intérêt entre les clubs d'Anderlecht et Ostende, dénoncé en justice par quatre supporteurs d'autres clubs, pourrait perturber le début du championnat de Belgique, a appris lundi l'AFP auprès de l'avocat des plaignants.

Le début du championnat menacé par un possible conflit d'intérêt

Désormais officiellement président des Mauves, Marc Coucke a du pain sur la planche. © BELGAIMAGE

Cet été, le Sporting d'Anderlecht a été acheté par l'homme d'affaires Marc Coucke, jusqu'alors président d'Ostende, un autre club évoluant en D1 belge.

Si ce dernier a cédé ses parts ostendaises à un proche, il reste toutefois propriétaire du stade d'Ostende et ne réclame le paiement de la vente de ses parts que dans cinq ans, selon les médias locaux.

Pour certains supporteurs, cette situation "réduit à néant (...) l'intégrité de la compétition belge", selon un communiqué de leur avocat, l'ancien joueur Laurent Stas de Richelle.

Les règles de l'UEFA interdisent en effet à une même personne de contrôler ou d'avoir une influence sur deux clubs participant à une même compétition.

Des supporteurs d'autres clubs (notamment du Standard de Liège et d'Eupen) demandent donc qu'Anderlecht et Ostende apportent la preuve devant la justice bruxelloise qu'il n'existe aucun conflit d'intérêt entre eux.

Si une situation de conflit d'intérêt devait être reconnue par la justice, Anderlecht et Ostende pourraient être privés de licence et ainsi être interdits de disputer le championnat.

Le tribunal de première instance de Bruxelles saisi en référé vu l'urgence - le championnat débute le 27 juillet - devrait se prononcer rapidement.

Nos partenaires