Le couperet est tombé: le RAEC Mons est officiellement déclaré en faillite

31/03/15 à 13:44 - Mise à jour à 01/04/15 à 09:36

Source: Belga

Le curateur du RAEC Mons, Me Tony Bellavia, a annoncé mardi midi par communiqué la cessation des activités commerciales du club de football montois au 31 mars 2015. Les opérations de liquidation de la faillite vont commencer.

Le couperet est tombé: le RAEC Mons est officiellement déclaré en faillite

© @ Vadot

Le couperet est tombé mardi sur le RAEC Mons. En l'absence de repreneur au 31 mars, date ultime fixée par le curateur Me Bellavia, le club de football montois a été mis en liquidation.

"C'est avec tristesse et regrets que je dois constater qu'à l'échéance fatidique du 31 mars 2015, aucune reprise totale ou partielle du Royal Albert Elisabeth Club de Mons (matricule 44) n'a pu être actée malgré les efforts déployés. Dans ces conditions, la poursuite des activités commerciales a cessé ce 31 mars 2015 et laissera place aux opérations de liquidation de la faillite", a indiqué Me Bellavia dans son communiqué.

Les C4 datés du 16 février, date du dépôt de bilan, seront envoyé dès le 1er avril au personnel administratif et technique de la SA RAEC Mons et aux joueurs. Quant à la fin de saison sportive, rien n'est encore fixé, selon le porte-parole du club montois. "Le curateur émet un avis négatif car cela va engendrer des dépenses", dit-il.

Les responsables de la ville de Mons ont par ailleurs fait part de leurs discussions avec le curateur afin d'établir une convention permettant à l'Albert de Mons de terminer le championnat en division 2.

Mise en place d'un groupe de travail

Différentes pistes de reprises avaient été évoquées ces dernières semaines, celle de l'entrepreneur Salvatore Curaba, celles d'hommes d'affaires ukrainiens et anglais. Mais rien n'a abouti et le couperet est tombé ce mardi. Et les pistes d'un plan B visant à payer les dettes fédérales à hauteur de 800.000 euros pour sauver le matricule centenaire "44"" quitte à repartir en division 3 ou en promotion en 2015-2016, ont, elles aussi, fait long feu.

Récemment, par ailleurs, les autorités de la Ville de Mons ont annoncé le projet d'un centre de formation de haut niveau commun entre celui du RAEC Mons et du club voisin des Francs Borains dont les instances ont accueilli la nouvelle du "rapprochement" avec la plus grande tiédeur. Les autorités montoises n'ont toutefois jamais voulu que s'en tenir à la création d'un centre de formation commun aux jeunes des deux entités.

Les bourgmestres de Mons, Elio Di Rupo, de Dour, Carlo Di Antonio et de Jurbise, Jacqueline Galant, l'échevin des sports de Mons Pascal Lafosse et les représentants du monde économique de Mons-Borinage ont ainsi annoncé mardi la mise en place d'un groupe de travail pour créer l'école des jeunes. D'autres pistes de rapprochement ont été évoquées dans la presse locale, notamment avec le club de Quévy (P1) qui, s'il s'avérait, permettrait aux provinciaux quévysiens d'évoluer au Stade Tondreau, ce qui permettrait au football de la Cité du Doudou de ne pas repartir au bas de l'échelle. Ce projet en reste toutefois encore au stade de l'idée.

En savoir plus sur:

Nos partenaires