Le CIO ouvre une procédure à l'encontre de 28 Russes ayant participé aux jeux à Sotchi

23/12/16 à 11:25 - Mise à jour à 11:27

Source: Belga

(Belga) Le CIO, le Comité international olympique, a annoncé vendredi ouvrir une procédure à l'encontre de 28 athlètes russes ayant participé aux jeux Olympiques d'hiver à Sotchi en 2014.

"Le CIO engage des procédures disciplinaires contre les 28 athlètes pour lesquels il existe des preuves de manipulation d'un ou plusieurs échantillons d'urine prélevés lors des Jeux Olympiques d'hiver de Sotchi 2014, comme détaillé dans le rapport d'enquête indépendante publié plus tôt en décembre". Cette annonce intervient après la publication du dernier volet du rapport d'enquête de l'AMA le 9 décembre, le rapport McLaren. Pour des raisons légales, le CIO n'a précisé ni le nom des athlètes concernés, ni les sports dans lesquels ils ont concouru. Richard McLaren avait enquêté sur 95 prélèvements, effectués sur des athlètes russes, qui lui avaient été fournis par le CIO. Cette enquête a révélé la manipulation d'échantillons chez les 28 athlètes concernés. Les échantillons ont à présent été renvoyés au laboratoire antidopage de Lausanne et une réanalyse est déjà en cours pour trouver d'éventuels résultats anormaux. Pour l'instant, ces 28 nouveaux cas ne montrent pas de résultats d'analyse anormaux, comme un contrôle de dopage positif, précise le CIO. Cependant, la manipulation des échantillons proprement dits pourrait constituer une violation des règles antidopage et entraîner des sanctions. Le CIO avait annoncé par la voix de son président, Thomas Bach, qu'il réanalysera tous les échantillons de tous les athlètes russes ayant participé aux Jeux Olympiques d'hiver de Sotchi 2014, tous ceux ayant concouru aux Jeux Olympiques de Londres 2012 et, également, tous les athlètes russes ayant participé aux Jeux Olympiques d'hiver de Vancouver 2010. (Belga)

Nos partenaires