Le Cercle va-t-il repêcher Vanden Borre?

11/04/18 à 14:00 - Mise à jour à 10/04/18 à 15:40

VDB a jusqu'à la fin du mois d'avril pour convaincre la direction du Cercle.

Le Cercle va-t-il repêcher Vanden Borre?

Anthony Vanden Borre © BELGAIMAGE

Anthony Vanden Borre va-t-il rejouer en Jupiler Pro League la saison prochaine? Le Cercle Bruges est en tout cas disposé à lui accorder une ultime chance. Vanden Borre s'entraîne depuis le début du mois avec le champion de D1B et suit un programme individuel avec le préparateur physique Jeannot Akakpo. Le Cercle veut avant tout que le défenseur de trente ans perde du poids - il y a quelques semaines, VDB aurait pesé plus de 90 kilos.

Il subira une première évaluation au terme de la troisième semaine. Si le staff estime qu'il progresse, la direction sera certainement encline à lui donner un contrat, ne serait-ce que parce que Franky Vercauteren l'apprécie. Les deux hommes ont déjà travaillé ensemble à Anderlecht et à Genk. Le président Frans Schotte a toutefois précisé que Vanden Borre ne constituait pas une priorité pour la saison prochaine.

Vanden Borre a tellement reculé sur le plan physique que le remettre en forme est un travail de titan. Son dernier match au plus haut niveau remontre à deux ans et encore n'était-ce qu'une entrée au jeu d'une minute pour Montpellier contre Marseille. Depuis, il a rompu son contrat à Anderlecht, il a fait une brève apparition au TP Mazembe, il a raccroché une première fois puis usé une volée d'entraîneurs personnels.

En août, il a travaillé avec motivation à son énième retour. Il était question de former une équipe autour de lui: un kinésithérapeute, un ostéopathe, un nutritionniste et un médecin sportif. On a demandé aux managers qui avaient des contacts avec un club turc et un saoudien de patienter jusqu'à ce qu'il soit prêt. On a aussi évoqué le FC Dallas mais au bout de trois semaines, Vanden Borre s'est découragé et est parti en vacances à Marrakech.

Au même moment, Vanden Borre a raconté à ses amis qu'il voulait rester dans le milieu du football pour travailler avec des enfants. L'ancien Diable Rouge est un philanthrope, dans une certaine mesure, mais il va devoir polir sa condition et son image dans les semaines à venir.

Par Alain Eliasy

Nos partenaires