Le Beerschot Wilrijk demande le report du dossier disciplinaire d'Alexander Maes

10/03/18 à 13:13 - Mise à jour à 13:15

Source: Belga

(Belga) Samedi matin, lors de la séance de la Commission des litiges d'appel de l'Union belge de football (URBSFA), l'avocat Johnny Maeschalck a demandé, au nom de Beerschot Wilrijk, le report de la procédure disciplinaire à l'encontre du milieu de terrain Alexander Maes.

En principe, les dossiers disciplinaires à l'Union belge ne sont traités que le mardi et le vendredi. En raison d'une erreur commise par le secrétariat de la Commission des litiges en première instance, la notification a été remise à Beerschot Wilrijk mercredi et non mardi. Les "Ratten" disposaient ainsi de la possibilité de faire appel jusqu'à vendredi (12h00), ce qui reportait le traitement du dossier à la semaine prochaine. La Commission des litiges d'appel a invoqué des circonstances exceptionnelles pour la tenue de la session du samedi matin (9h30), de sorte qu'une éventuelle suspension de Maes pour le match retour du duel pour l'accession à la division 1A contre Cercle Bruges puisse être d'application dès ce samedi soir. Selon Me Maeschalck, la Commission a commis une grave erreur. "De cette façon, on crée une justice sur mesure. C'est une erreur, un oubli ou si vous voulez une négligence du secrétariat. Cela ne peut être caché sous couvert de force majeure ou d'une situation exceptionnelle. En tout état de cause, le Beerschot Wilrijk a subi des dommages. La faute administrative de la Commission ne doit être avoir d'effet sur Maes", a déclaré Maeschalck. Il renvoie à l'article P1786 du règlement fédéral, qui stipule que la prochaine réunion doit être "obligatoirement" organisée le mardi ou le vendredi. En outre, il a énuméré un certain nombre de dossiers dans lesquels la suspension a pris effet avec une semaine de retard, notamment la procédure disciplinaire contre Lukasz Teodorczyk (Anderlecht), plus tôt cette saison. Le second argument de Me Maeschalck portait également sur le fond de l'affaire. Il a remarqué que l'arbitre Jonathan Lardot a clairement indiqué par le geste du bras que le carton rouge de Maes était confirmé par l'arbitre vidéo. "Mais rien de tout cela n'est indiqué dans le rapport de l'arbitre. Je trouve cela pour le moins étrange", a dit l'avocat. "Dans le contexte des droits de la défense, je pense donc qu'il est nécessaire d'entendre l'arbitre. Je veux savoir un certain nombre de choses. Que dit l'arbitre vidéo? Que dit l'arbitre? A-t-il bien vu la phase lui-même? Que disent les images? Qui a pris la décision? Lardot doit être entendu pour une bonne justice. De plus, le rapport de l'arbitre mentionne "une faute brutale" et "en retard", mais en même temps tout le monde confirme que Maes a touché le ballon. Comment est-ce possible? J'aimerais aussi entendre Lardot en parler." "Une procédure a été demandée dans les médias et par le Cercle Bruges, mais le Beerschot Wilrijk ne demande en fait que l'application du règlement", a conclu Me Maeschalck. Outre le Beerschot Wilrijk, le parquet fédéral, qui réclame une suspension d'une journée et une amende de 200 euros, et le Cercle Bruges étaient également représentés. La Commission des litiges d'appel doit se prononcer sur le dossier avant 18h00. Le Cercle Bruges accueille le Beerschot Wilrijk à 20h00. . (Belga)

Nos partenaires