Le Beerschot Wilrijk adresse ses critiques au Cercle et à l'Union belge

15/03/18 à 15:34 - Mise à jour à 15:34

Source: Belga

Le Beerschot Wilrijk, battu par le CS Bruges en finale de la Proximus League le weekend dernier, a adressé plusieurs critiques à l'encontre du Cercle et de l'Union belge de football (URBSFA) dans une longue lettre ouverte publiée jeudi sur son site internet.

Le Beerschot Wilrijk adresse ses critiques au Cercle et à l'Union belge

Les supporters du Beerschot Wilrijk déçus... © BELGA

Le club anversois se plaint que seulement 1400 tickets ont été prévus pour ses supporters lors du match retour au Stade Jan Breydel de Bruges, qui n'était pas rempli, et du traitement réservé aux supporters des Mannekes.

Le Beerschot Wilrijk adresse aussi quelques piques à l'Union belge, à laquelle le club reproche le traitement du dossier d'Alexander Maes, dont la suspension avait été décidée quelques heures avant le match retour.

Le Beerschot critique aussi le choix de l'arbitre Alexandre Boucaut. "Pourquoi envoyer un arbitre qui ne peut plus siffler en D1A? ", interroge le club anversois. "Trouvez-vous la D1B à ce point sans intérêt ? C'était pourtant le match décisif pour la montée. Pourquoi n'avez-vous pu simplement en faire une fête, appliquer correctement vos règlements et désigner un arbitre qui n'est pas contesté? Nous espérons que vous comprenez notre mécontentement. Tout ce que nous demandons, c'est un traitement équitable et du respect pour tous les efforts que nous avons fournis depuis cinq ans".

"Nous espérons que la nouvelle réforme de la compétition ne sera pas profitable qu'aux grands clubs", ajoutent les Rats du Kiel. "Nous espérons que le pouvoir de l'argent dans le football va diminuer et que nous pourrons revenir au 'foot à l'ancienne'. Car le football belge est devenu un gros business qui menace la beauté du sport et sa crédibilité", ajoute le Beerschot, qui se dit ouvert à un "dialogue constructif".

Nos partenaires