La renaissance du Great Old

09/07/15 à 15:45 - Mise à jour à 10/07/15 à 09:05

Neuf mille personnes pour un match amical face à Malines, l'Antwerp est entrain petit à petit de renaître de ses cendres. Le matricule 1 n'est pas passé loin d'une fin tragique, mais a pu compter sur le soutien providentiel de Patrick Decuyper, ancien directeur général de Zulte Waregem.

La renaissance du Great Old

L'Antwerp s'offre une seconde jeunesse © BELGA

Le nouvel homme fort de l'Antwerp s'est aidé d'investisseurs anversois pour sauver un club en proie à de graves problèmes financiers depuis plusieurs années. Une institution, que Patrick Decuyper ne voulait pas voir disparaître.

Amoureux du Great Old, mais aussi de ses supporters fanatiques, l'entrepreneur s'est attelé à, d'abord rembourser Eddy Wauters, l'ancien président prié de quitter son poste après une assemblée générale, ensuite payer les dettes dues à l'Union Belge pour pouvoir obtenir la licence de division 2. Défi relevé pour le nouveau propriétaire qui a encore pu constater mercredi la popularité du projet de renouveau qu'il a fait naître.

Une passion sans limite

"C'est du jamais vu, c'est vraiment fantastique", au micro de la VRT, le nouveau venu Maxime Biset n'en revenait toujours pas, c'était l'atmosphère des grands soirs ce mercredi dans les travées du Bosuil. Un engouement présent depuis le premier entraînement, où presque 4800 supporters s'étaient déjà déplacés pour assister au retour de l'Antwerp au premier plan. Avec comme rêve assumé d'accéder à la division 1 pour retrouver ses glorieuses années et quitter une antichambre que son public ne mérite pas.

Sept semaines avant le premier match, 3500 abonnements se sont déjà écoulés, un chiffre à faire pâlir pas mal de clubs de Jupiler Pro League. Placés au coeur du réveil anversois, les supporters se sentent impliqués dans un projet qui leur tient à coeur. C'est que le supporter de l'Antwerp voue un culte au football, imprimant à chaque match une ambiance britannique dans une enceinte qui respire le feu. Fanatique jusqu'à parfois dépasser les bornes, il se distingue aussi en offrant au RAEC Mons un dernier hommage des plus vibrants, ce You'll never walk alone en fin de match résonne encore dans la tête des Dragons.

Autre fait marquant, ces supporters rassemblés autour de l'asbl Act as one qui ont pu récolter jusqu'à 250 000 euros dans un crowdfunding (encore en cours) lorsque le club était menacé de disparition.

Une campagne de transferts prometteuse

Grégory Dufer, Steve Colpaert, Dimitri Daeseleire, Joeri Dequevy ou encore Maxime Biset, des noms ronflants et un casting de luxe en ce mercato estival pour le pensionnaire de division 2 depuis onze ans. Favori autoproclamé, l'Antwerp souhaite retrouver la Jupiler Pro League au plus vite avec un effectif doté d'une force de frappe nommée Jason Adesanya, attaquant prêté par Malines.

Les Anversois devront lutter avec le Cercle de Bruges et Eupen pour enfin regoûter aux joies de la division 1. Mais avant cela, les joueurs de David Gevaert continueront samedi leur préparation à l'extérieur face à la petite équipe du K.Antonia F.C (P1), un match qui s'annonce déjà à guichet fermé.

Gillian Hermand

En savoir plus sur:

Nos partenaires