La relégation se joue peut-être samedi à Malines-Eupen

08/02/18 à 12:20 - Mise à jour à 12:19

Source: Belga

Une fois n'est pas coutume, le choc de la 26e journée de la Jupiler Pro League de football ne concernera pas le haut du classement ce week-end. Tous les regards se tourneront samedi à Malines qui accueille Eupen à 20 heures.

La relégation se joue peut-être samedi à Malines-Eupen

Hassane Bandé cartonne à Malines. © BELGAIMAGE

La lanterne rouge compte deux points de retard sur Eupen, avant-dernier. Avec respectivement 19 et 21 points, les deux équipes sont distancées de 7 et 5 points par le 14e Ostende (26). Autant dire qu'à cinq journées de la fin de la phase classique, cette rencontre pourrait être décisive dans la lutte pour le maintien. Le seizième à l'issue de la 30e journée sera irrévocablement relégué en Proximus League (D1B).

Dennis Van Wijk, arrivé à Malines le 24 janvier, est revenu de la 25e journée avec un point du déplacement à Anderlecht (2-2), son premier pour le compte du KVM. De quoi retrouver de la confiance après six défaites de rang.

Les Pandas affichent un net regain de forme depuis l'arrivée de Claude Makelele aux commandes début novembre. Ils présentent un bilan de 8 points sur 15 avec au passage une victoire contre Charleroi et un partage face à Gand. La défense la plus poreuse de la compétition a resserré les rangs. Reste qu'Eupen est la plus faible équipe du championnat en déplacement (4 points sur 36). Malines n'est de son côté que la 14e dans ses installations (12 points sur 36). Le perdant, s'il y en a un, occupera la dernière place du classement à quatre journées de la conclusion.

Vendredi, Genk ouvrira la journée en recevant Zulte-Waregem. Auréolés de leur nouvelle qualification pour la finale de la Coupe, obtenue mardi, les Limbourgeois pourraient être fatigués. Ils ne peuvent se relâcher sous peine de perdre leur 6e place au classement très convoitée.

Samedi, Ostende accueille Anderlecht à 18h00. Une rencontre qui aura un caractère particulier pour Marc Coucke qui quittera la présidence d'Ostende pour celle d'Anderlecht le 1er mars. Les Côtiers ne semblent plus très motivés (3 points sur 15) alors qu'Anderlecht voudra retrouver le chemin de la victoire qui le boude depuis trois rencontres, soldées par autant de partage.

Courtrai-Antwerp concernera la lutte pour une place en play-offs 1. Les Flandriens, 8es, devront se remettre de leur déception en Coupe et se méfier des solides Anversois désireux de faire oublier leur faux-pas contre Waasland-Beveren (défaite 1-2).

Malgré sa 10e place, Saint-Trond ne compte qu'un point de retard sur Genk 6e. Autant dire que le STVV conserve ses chances de jouer les play-offs 1. Evoluer à La Gantoise (20h30) constitue toutefois un des déplacements les plus délicats actuellement puisque les Buffalos viseront leur 10e succès consécutif à la Ghelamco Arena.

Dimanche à 14h30, moins de trois jours après sa demi-finale de Coupe contre le Standard, Bruges se rend à Waasland-Beveren. Une ancien du Club, Sven Vermant, vient d'y reprendre l'équipe et plutôt bien. Les Waeslandiens n'ont pas encore connu la défaite avec leur nouveau T1 et occupent la 7e place. De quoi rêver à mieux. Pour le Club, il s'agit de retrouver ses marques après une reprise délicate (5 points sur 12). Avec 11 unités d'avance sur Charleroi, les Brugeois emmenés par le nouveau Soulier d'Or Ruud Vormer n'ont pas encore de raison de s'inquiéter.

A 18 heures, le Standard reçoit Mouscron. Les hommes de Sa Pinto, 9es au classement, semblent ragaillardis depuis la trêve hivernale et l'objectif du Top 6 demeure toujours d'actualité. Mouscron, 11e et rassuré sur son avenir en Jupiler Pro League, ne semble plus très motivé.

Charleroi bouclera la journée, à 20h00, face à Lokeren. L'équipe du coach de l'année, Felice Mazzu, n'a gagné qu'un seul match depuis la reprise, même si son partage 3-3 à Bruges peut y ressembler. Les Carolos voudront conforter leur 2e place au classement.

En savoir plus sur:

Nos partenaires