"La position de Koen De Brabander était intenable", explique Gilbert Timmermans

02/02/18 à 18:18 - Mise à jour à 18:19

Source: Belga

(Belga) Quinze mois après sa nomination comme CEO de l'Union belge de football (URBSFA), Koen De Brabander a quitté ses fonctions vendredi. "Il y avait un mécontentement général au sujet de la collaboration avec De Brabander", a déclaré Gilbert Timmermans, membre du Comité exécutif de l'URBSFA.

A la base de ce mécontentement, il y a les licenciements d'Emmanuelle Puttaert, qui travaillait pour l'Union belge depuis 28 ans, et de Michael Simeon, choisi par De Brabander lui-même en tant que successeur de Bob Madou. "De plus, De Brabander travaillait seul et s'entêtait dans ses idées", a ajouté Timmermans, président de Voetbal Vlaanderen. "Sa position devenait intenable. Toute l'Union belge en souffrait. On ne pouvait pas aller plus loin. Mercredi, le conseil d'administration a décidé d'arrêter la collaboration avec De Brabander", a expliqué Timmermans à Belga. "Cette décision n'a pu lui être signifiée de suite, car le Secrétaire général se trouvait en Suisse, à l'UEFA. Aujourd'hui, une réunion était prévue avec lui et le président Gérard Linard. A la fin de la discussion, De Brabander lui-même a présenté sa démission." Le Conseil d'administration doit encore déterminer la procédure pour désigner le successeur de De Brabander. "Dans un premier temps, Linard va combiner sa présidence avec la fonction de CEO. Il l'a déjà occupée dans le passé. Nous devons encore décider si nous prenons un nouveau CEO en externe ou en interne." Koen De Brabander est entré en fonction le 1er novembre 2016. Il avait succédé à Steven Martens. (Belga)

Nos partenaires