La mission de De Roeck à Anderlecht

05/06/18 à 14:41 - Mise à jour à 14:47

Le nouveau coach des Espoirs doit préparer leur intégration en première division amateurs.

La mission de De Roeck à Anderlecht

Jonas De Roeck, le nouveau coach des Espoirs anderlechtois. © BELGA

Malgré l'intérêt insistant de Waasland - Beveren, Anderlecht a convaincu Jonas De Roeck d'entraîner son équipe U21. Neerpede se félicite du départ du peu communicatif Emilio Ferrera - le champagne pour fêter ce départ était au frais depuis plusieurs mois... - tout en étant déçu que la direction n'ait pas tenu compte des candidatures internes, même si certains entraîneurs qui visaient le poste avaient senti le vent tourner en apercevant De Roeck visiter les installations il y a quelques semaines. Des sources bien informées nous apprennent qu'aucun candidat pour le job n'a même eu simplement l'opportunité de recevoir un rendez-vous avec Marc Coucke. Jean Kindermans, le directeur technique des jeunes, fait le point: "Je comprends la déception de certains mais ils savaient depuis le début que nous cherchions une personne extérieure au club."

De Roeck a le profil requis: il est jeune, il a lui-même joué au plus haut niveau et il passe pour un excellent people manager. Il connaît le football amateur, puisqu'il a conduit Berchem Sport au titre en deuxième division amateur en 2017, et il pourra aider les U21 à s'intégrer à la première division amateur, si le projet se concrétise.

L'embauche de cet Anversois de 38 ans, conclue pour deux saisons, doit rendre de la stabilité au noyau car depuis 2014, ce fut très instable à ce niveau. Emilio Ferrera, René Peeters, Mo Ouhabi et Nicolas Frutos s'y sont succédé. Jean Kindermans: "Tout peut changer rapidement en football mais Jonas De Roeck ne semble pas du genre à partir dans six mois. C'est bien qu'il ait choisi de se perfectionner chez nous, malgré son palmarès. Et puis, même s'il devait subitement s'en aller pendant son contrat, le club a des solutions en interne pour reprendre le job de façon temporaire."

De Roeck s'est exprimé sur le site du Sporting : "Je suis content de recevoir la chance de rendre meilleurs des jeunes talents et de les aider à franchir le dernier pas qui les sépare de l'équipe première." On ne connaît pas encore son staff. René Peeters était l'adjoint attitré de Ferrera mais il n'est pas sûr qu'il puisse rester à Anderlecht. Le club a communiqué à De Roeck le nom d'une personne qui devrait lui convenir et le nouveau coach a demandé un temps de réflexion. Tant que ce point n'est pas éclairci, les autres entraîneurs ne savent pas quelle équipe ils dirigeront à la reprise des entraînements. Jean Kindermans: "Il nous fallait un entraîneur des Espoirs pour former le reste de la pyramide. Dès que l'identité de l'adjoint sera connue, tout ira très vite."

Alain Eliasy

Nos partenaires