La Kenyane Jemima Sumgong, championne olympique du marathon à Rio, suspendue 4 ans pour dopage

07/11/17 à 14:19 - Mise à jour à 14:20

Source: Belga

(Belga) La Kenyane Jemima Sumgong, championne olympique du marathon à Rio de Janeiro en 2016, qui avait subi un contrôle antidopage positif à l'EPO (érythropoiétine) le 28 février dernier, a été suspendue mardi pour 4 ans, annonce le site kenyan citizentv.

La suspension prend effet depuis le 3 avril dernier, date de sa suspension provisoire. Le contrôle avait été diligenté au Kenya, et hors compétition, par la Fédération internationale d'athlétisme (IAAF). L'agence antidopage kenyane a rejeté les explication de Sumgong qui avait expliqué avoir reçu une transfusion sanguine et des médicaments dans un hôpital de la part d'un médecin inconnu à la suite d'une grossesse extra-utérine. Sumgong, 32 ans, était devenue à Rio la première Kenyane à s'imposer dans les 42,195 km d'un marathon olympique. Cette même année 2016, elle avait gagné le marathon de Londres au mois d'avril. A Rio, Eunice Kirwa du Bahreïn avait terminé 2e derrière Sumgong. L'Ethiopienne Mare Dibaba a pris la 3e place et une autre Ethiopienne Tirfi Tsegaye, la 4e. Une autre spécialiste kenyane du marathon Rita Jeptoo, lauréate à Chicago et Boston et partenaire d'entraînement de Sumgong, a aussi été suspendue quatre ans après une contrôle positif à l'EPO en 2014. Entre 2011 et 2016, 40 athlètes kenyans ont subi des contrôles antidopage positifs. (Belga)

Nos partenaires