La Gantoise est championnne de Belgique 2014-2015 !

21/05/15 à 22:38 - Mise à jour à 23:16

Une victoire suffisait aux Buffalos pour être sacré champion. Les hommes de Hein Vanhaezebrouck n'ont pas tremblé et se sont imposés (2-0) face au Standard. Les buts ont été inscrits par Sven Kums et Renato Neto.

La Gantoise est championnne de Belgique 2014-2015 !

La Gantoise est championne de Belgique 2014-2015 ! © BELGA

La Gantoise n'a pas cédé sous la pression. Les Buffalos sont venus, assez facilement, à bout du Standard (2-0) et sont sacrés champions 2014-2015.

Les Gantois se sont logiquement portés à l'attaque dès le coup d'envoi et se créent la première possibilité sérieuse. Brecht Dejaegere, dans l'axe, fait sauter le ballon, pour lui-même, par-dessus la défense liégeoise et file au but. Mais c'était sans compter sur le retour de Darwin Andrade qui empêche le Gantois d'ajuster sa frappe. A la 14e, Adrien Trebel loupe un dégagement dans le grand rectangle et Nana Asare passe tout près d'ouvrir le score de la tête. Quatre minutes plus tard, La Gantoise finit par trouver la faille sur son troisième corner de la partie. Lasse Nielsen rabat le ballon de la tête pour Rami Gershon qui adresse un centre en direction de Sven Kums qui n'a plus qu'à pousser le cuir dans les filets (1-0) et délivre ainsi l'ensemble des supporters buffalos.

Les Flandriens ne s'arrêtent pas en si bon chemin. Deux minutes plus tard, un coup-franc de Danijel Milicevic est dévié par Thuram alors qu'il filait en lucarne. Le rythme retombe alors quelque peu mais le Standard ne parvient pas pour autant à se montrer dangereux, le premier tir cadré n'intervenant qu'à la 36e sur un coup-franc de Trebel, et les 22 acteurs regagnent les vestiaires sur le score de 1-0.

La seconde période démarre en fanfare pour Gand puisqu'à la 50e, Damien Dussaut commet une faute dans les 16 mètres sur Moses Simon. Renato Neto se charge de la conversion du penalty et prend Thuram à contre-pied pour rapprocher un peu plus La Gantoise du sacre (2-0).

Le Standard tente alors de réagir et se crée l'une ou l'autre possibilité par l'entremise de Mehdi Carcela et Geoffrey Mujangi-Bia mais les Liégeois peinent à mettre Matz Sels en danger. Les changements se succèdent alors des deux côtés et Gand conserve la mainmise sur le jeu jusqu'au coup de sifflet final libérateur.

Par Jules Monnier

Nos partenaires