La Coupe du monde, 4e grand tournoi d'affilée sans arbitre belge...

06/06/18 à 10:06 - Mise à jour à 10:06

Source: Belga

Il n'y aura pas d'arbitre belge à la Coupe du monde en Russie. C'est le quatrième grand tournoi d'affilée qui se déroulera sans aucun sifflet belge. Franck De Bleeckere avait été le dernier à officier sur la scène mondiale, lors de la Coupe du monde 2010 en Afrique du Sud.

La Coupe du monde, 4e grand tournoi d'affilée sans arbitre belge...

Johan Verbist © BELGA

Avant lui, Alexis Ponnet et Guy Goethals s'étaient distingués sur la scène internationale. Après lui, on n'a plus vu de 'ref' belge dans un grand tournoi. "Cela commence à devenir urgent pour la génération actuelle", déclare à Belga Johan Verbist, le patron des arbitres à l'Union belge de football.

Après De Bleeckere, les espoirs belges s'étaient portés sur Serge Gumienny. "Il a atteint le top niveau, mais il n'a pas pu percer", avance Johan Verbist. Celui-ci espérait revoir un arbitre belge dans un grand tournoi lors de l'Euro 2020. "Il faudra revoir nos ambitions", dit Verbist. "On commence déjà à regarder les arbitres et la Belgique n'a toujours pas d'arbitre dans le groupe Elite. Or, il faut en faire partie pour entrer en ligne de compte pour les grands tournois ou la Ligue des champions".

L'UEFA (Union européenne de football) divise les arbitres en quatre catégories sur base de leurs prestations. Dans le groupe 1 se trouve Sébastien Delferière. Bart Vertenten, Alexandre Boucaut et Jonathan Lardot sont dans le groupe 2, tandis qu'on trouve Nicolas Laforge, Erik Lambrechts et Lawrence Visser dans le dernier groupe. Seuls ces sept arbitres belges ont reçu un badge FIFA, mais aucun ne fait partie du groupe Elite. Et cela ne risque pas de changer, l'UEFA ayant indiqué le mois dernier qu'aucun changement de catégorie n'était prévu pour les arbitres belges.

"Comment cela est-ce possible ? Tout dépend des prestations des arbitres", explique Johan Verbist. "Mais plus on monte dans la hiérarchie, moins il y a de places. Une moins bonne prestation et cela peut aller vite. Chaque arbitre est jugé par un 'Referee Observer' de l'UEFA, qui donne des points pour chaque prestation européenne. Et c'est sur base de ces rapports que l'UEFA détermine si quelqu'un peut monter de catégorie ou non".

Il y a-t-il un problème ?

On invoque aussi l'absence de représentant belge à la commission de désignation de l'UEFA comme un des causes du problème. "Mais les arbitres de la catégorie Elite sont d'excellents arbitres", nuance Verbist, qui a sifflé entre 1986 et 2016. "Avoir un représentant belge pourrait aider, mais le premier critère reste les prestations en Europe. Si on n'est pas bon, on n'a pas de chance".

"Je ne peux pas vraiment expliquer ce qui manque à nos arbitres", continue Johan Verbist. "Leurs prestations européennes sont très bonnes, si j'en crois les rapports UEFA que je reçois. Mais il faut aussi avoir de la chance. Il faut bien juger les moments clés dans un match difficile, et aligner plusieurs compétitions européennes d'affilée".

Johan Verbist cite l'exemple de Bart Vertenten, qui ambitionnait de rejoindre le groupe 1, sans y parvenir. "Bart a fait une bonne saison européenne. Il a même atteint un très haut niveau lors du match du Zenit en Europa League. Ses autres matches étaient aussi bons, mais pas comme celui-là. Il aurait dû atteindre plusieurs fois ce niveau. Le problème, c'est qu'on a moins de chances et plus de concurrence. Jonathan Lardot va être à l'Euro U19, et pourrait en profiter pour progresser s'il fait un bon tournoi".

Le patron des arbitres belges vise désormais le Mondial 2022 au Qatar. "Il est temps pour Vertenten et Lardot. Ils doivent progresser de deux catégories. Pour Delferière aussi, la saison prochaine sera importante. Cela commence à être urgent pour la génération actuelle".

La bonne nouvelle, c'est que plusieurs places vont se libérer au sein du groupe Elite dans les prochaines années. "Certains arbitres Elite vont avoir un certain âge. Des places vont donc se libérer, mais cela se joue maintenant. Si on ne saisit pas l'occasion, il faudra attendre des années. Vertenten et Lardot ont encore une saison devant eux, mais pas plus", estime encore Johan Verbist.

Pas d'arbitre belge non plus en Ligue des Champions

Il n'y aura pas d'arbitre belge en Ligue des champions la saison prochaine. Aucun des arbitres belges n'est en effet parvenu à monter de catégorie UEFA, a indiqué Johan Verbist, patron de l'arbitrage à l'Union belge de football (URBSFA).

Pour pouvoir siffler en Ligue des champions (et en Coupe du monde et à l'Euro), il faut faire partie du groupe Elite, la plus haute des quatre catégories d'arbitres à l'UEFA. Et ce n'est le cas d'aucun arbitre belge. Sébastien Delferière est dans le groupe 1, Bart Vertenten, Alexandre Boucaut et Jonathan Lardot dans le groupe 2 et Nicolas Laforge, Lawrence Visser et Erik Lambrechts dans le groupe 3.

Les sept arbitres internationaux belges seront dans les mêmes catégories la saison prochaine. La commission de désignation de l'UEFA évalue les prestations européennes des arbitres en juin et en décembre. C'est sur base de ces rapports qu'un arbitre peut passer dans la catégorie supérieure ou inférieure. Mais ce sera le statu quo pour ce qui concerne les hommes en noir belges après la saison 2017-2018.

Nos partenaires