La 18e étape, avec Peter Sagan, au parcours plat pour sprinters, peut-être, à Pau

26/07/18 à 14:08 - Mise à jour à 14:11

Source: Belga

(Belga) Le Tour reprend son souffle dans le piémont pyrénéen, jeudi, à l'occasion de la 18e étape entre Trie-sur-Baïse et Pau. Avec le maillot vert Peter Sagan (Bora-hansgrohe) bien au départ après sa chute la veille et le Britannique Geraint Thomas (Sky) plus que jamais toujours en jaune, un peloton de 146 coureurs a pris le départ à 13h55.

La très dure journée du Portet a vu en effet mercredi Geraint Thomas conforter son maillot jaune alors que son équipier et compatriote, quadruple vainqueur du Tour, Chris Froome était mis en difficulté. Jeudi, les hommes de la plaine retrouveront des terrains moins hostiles en passant par les vignobles de Madiran (Km 56). Le parcours de 171 kilomètres présente quelques aspérités: deux côtes de quatrième catégorie, la première à Madiran, la seconde à l'entrée des 20 derniers kilomètres. Mais les sprinteurs qui sont encore sur le Tour sont en droit d'espérer lutter pour la victoire. L'arrivée est jugée à Pau, en centre-ville (place de Verdun), au bout d'une ligne droite de 550 mètres. Halte traditionnelle de la Grande Boucle, pour être située à un endroit stratégique au pied des Pyrénées et disposer des infrastructures hôtelières nécessaires, Pau accueille la course pour la 70e fois. Seule Bordeaux (80 fois) a reçu plus souvent le Tour, en dehors de Paris qui a toujours été la ville d'arrivée. Pierrick Fédrigo (2010, 2012) et l'Allemand Marcel Kittel (2017) sont les derniers vainqueurs dans la cité du bon roi Henri IV, aujourd'hui forte de 77.000 habitants. Il faut remonter à 1984 pour se souvenir d'une victoire belge à Pau avec Eric Vanderaerden. Le départ de Trie-sur-Baïse, pour la première fois, a donc été donné à 13h55 (départ réel à 14h00), l'arrivée est prévue vers 17h48 (prévision à 45 km/h de moyenne) à Pau dans les Pyrénées Atlantiques. (Belga)

Nos partenaires