L'utilisation du VAR précisée sur certains points pour un championnat qui débute vendredi

24/07/18 à 18:37 - Mise à jour à 18:39

Source: Belga

(Belga) Johan Verbist, le patron de l'arbitrage belge, a précisé quelques points importants relatifs à l'utilisation du VAR, l'assistance vidéo, pour la prochaine saison lors d'une réunion avec les clubs de la Pro League mardi à Tubize.

Le Referee Department de l'Union belge de football a ainsi explicité plusieurs situations. En cas de phases de jeu pouvant mériter une exclusion (par exemple un coup de coude) que l'arbitre n'a pas vu directement, les images pourront être revues par le VAR même si le jeu a déjà repris. La zone dans laquelle se trouve l'écran en bord de terrain pour permettre à l'arbitre de revoir les images ne pourra comporter aucune publicité et, surtout, aucun joueur ou entraîneur ne peut y pénétrer sous peine d'être exclu. Un joueur ne pourra pas insister auprès de l'arbitre en faisant de grands gestes mimant un écran pour le forcer à recourir au VAR. Une GoPro sera située dans le bus du VAR dont les images peuvent être utilisées par les diffuseurs comme ce fut le cas lors de la Coupe du monde en Russie. Enfin si un souci concerne le VAR avant une rencontre, il fera partie des problèmes techniques pouvant retarder le coup d'envoi d'un match (comme une absence d'éclairage) qui devra être résolu dans les 30 minutes, à la différence notoire que si le problème n'est pas résolu, le match se jouera sans le VAR. La saison dernière, 20 minutes supplémentaires aux 30 minutes étaient d'application. Plusieurs entraîneurs des clubs de la Pro League étaient présents pour savoir quelles consignes donner à leur joueur durant le championnat. La saison 2018-2019 de la Jupiler Pro League reprend vendredi par un duel entre le Standard et La Gantoise. (Belga)

Nos partenaires