L'UCI pense à des Mondiaux pluridisciplinaires et vise l'égalité hommes-femmes

21/06/18 à 23:36 - Mise à jour à 23:39

Source: Belga

(Belga) Le comité directeur de l'Union Cycliste Internationale (UCI), réuni pendant trois jours à Arzon en France pour son deuxième rendez-vous de l'année, a approuvé "l'Agenda 2022", un certain nombre de mesures structurelles pour le futur de la fédération. L'Agenda 2022 doit toutefois encore être ratifié le 28 septembre prochain.

Parmi ces mesures en cours de développement, l'UCI veut mettre en place "une politique d'égalité des sexes au sein de son administration qui fera partie intégrante du règlement du personnel". L'objectif de cette politique est de "garantir à tous un traitement égalitaire, respectueux et juste, notamment en termes de recrutement". Côté sportif, le comité directeur a aussi approuvé l'égalisation du prize money entre hommes et femmes pour les différents classements généraux de la Coupe du monde de cyclocross. Notons également que la catégorie juniores filles (17-18 ans) sera au programme de la Coupe du monde de cyclocross à partir de la saison 2020-2021, après son introduction aux Mondiaux 2020 de Dübendorf en Suisse. Autre approbation donnée par le comité directeur, "la mise sur pied d'un événement regroupant les différents Mondiaux de plusieurs disciplines". Pour la première fois dans l'histoire du cyclisme, un seul et unique événement pourrait combiner plusieurs Mondiaux, dans une seule région et sur une durée de 17 à 19 jours. Les discipline concernées sont la route, le mountain bike (cross-country olympique, cross-country marathon et descente), la piste, le BMX, l'urban cycling (BMX freestyle, le trial et le mountain bike eliminator), le paracyclisme route et piste, le cyclisme en salle (artistique et cycle-ball) et le Gran Fondo. Enfin, l'UCI a aussi décidé de s'engager dans une démarche d'interdiction d'usage en compétition des glucorticoïdes et du Tramadol, un analgésique puissant aux effets indésirables importants. (Belga)

Nos partenaires