L'UB, une histoire de compromis

10/09/15 à 09:30 - Mise à jour à 08/09/15 à 17:32

Source: Sportmagazine

Bart Verhaeghe devient l'homme fort. Quant au rôle de CEO, il est vidé de sa substance.

L'UB, une histoire de compromis

Bart Verhaeghe sera le premier vice-président de l'UB à partir de juillet 2016. © BELGA

Bart Verhaeghe, chairman du Club Bruges, est intégré avec effet immédiat au conseil d'administration de l'UB, dont il devient le dixième membre. Les clubs pros ont, ainsi, autant de voix que les amateurs. Le président François De Keersmaecker a acheté la paix par cette concession. L'accorder était d'ailleurs le seul moyen, pour lui, de rester en selle. En échange, les clubs professionnels laissent le secrétaire général, Gérard Linard, en poste jusqu'au terme de l'EURO 2016. D'ici là, on va lancer une procédure afin de lui trouver un successeur. Toutefois, le communiqué de presse ne fait plus état d'un CEO mais seulement d'un secrétaire général. C'est clair: le successeur de Linard ne déterminera plus la gestion de la fédération comme le faisait Steven Martens mais se cantonnera dans un rôle administratif.

En vidant le poste de sa substance, on rompt complètement avec l'ère Martens. C'est également lié au pouvoir que va posséder Bart Verhaeghe au sein de la nouvelle direction. A partir de juillet 206, il devient le premier vice-président, un poste protocolaire jusqu'à présent, actuellement occupé par Philippe Collin (secrétaire général d'Anderlecht). Désormais, en cas d'indécision au sein du conseil, c'est le vice-président qui tranchera, avec le président. De facto, ça limite le pouvoir de De Keersmaecker tout en étendant celui du premier vice-président. Verhaeghe laisse Collin en poste un an, pour préserver la paix avec Anderlecht. L'URBSFA replonge aussi dans le communautaire : désormais, le président et le vice-président ne pourront plus appartenir au même rôle linguistique. La mesure n'entrera cependant en vigueur qu'en juillet 2018, histoire de ne pas contrarier l'entrée en fonction de Verhaeghe.

Jeudi après-midi, la réunion des clubs de Pro League n'a constitué qu'une formalité. Elle avait déjà rédigé le communiqué de presse le matin, avec l'UB. L'ultime compromis à trouver concernait la succession de Marc Coucke au Comité Exécutif. Herman Wijnants (Westerlo) est nommé jusqu'en 2017, Paul Van der Schueren (OHL) lui succédera ensuite. Bruno Venanzi (Standard) s'est retiré. Le Comité Exécutif entérinera toutes les décisions prises le lundi 28 septembre prochain.

Par Jan Hauspie

En savoir plus sur:

Nos partenaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos