L'organisation retire la mention d'un grand départ à "Jérusalem-Ouest"

30/11/17 à 15:47 - Mise à jour à 15:49

Source: Belga

(Belga) L'Organisation du Giro, le Tour d'Italie cycliste, a retiré la mention d'un grand départ à "Jérusalem-Ouest" à la demande du gouvernement israélien, qui avait menacé de rompre son partenariat avec l'épreuve, sans correction du nom de la ville de départ. C'est en effet ce qu'a annoncé jeudi RCS Sport, le groupe organisateur de la course qui s'élancera de la ville sainte le 4 mai 2018.

Mercredi lors de la présentation à Milan de la 101e édition, il avait été souligné que "Jérusalem-Ouest" serait le théâtre de ce premier départ hors de l'Europe. Ce qui avait blessé le partenaire israélien. "A Jérusalem, la capitale d'Israël", avaient ainsi souligné les ministres Miri Regev (Culture et Sports) et Yariv Levin (Tourisme) dans un communiqué, "il n'y a pas d'est ou d'ouest. Il n'y a qu'un seul Jérusalem unifié." Le communiqué évoquait "une rupture des accords", si les termes n'étaient pas modifiés. Du coup RCS Sport a communiqué jeudi que "le départ du Giro d'Italia 2018 sera donné de la ville de Jérusalem", précisant que le terme "Jérusalem Ouest" avait été utilisé parce que la course se déroulera logistiquement dans cette zone de la ville, et pas du tout pour des raisons politiques. Conquise lors de la Guerre des Six Jours en 1967, Jérusalem-Est, la partie palestinienne de la ville, a été officiellement annexée en 1980 par Israël, qui a proclamé toute la ville comme sa capitale "une et indivisible". Cette annexion de Jérusalem-Est par Israël n'est toutefois pas reconnue par l'ONU. (Belga)

Nos partenaires