L'Eurostadium en 3 questions

30/09/15 à 08:30 - Mise à jour à 29/09/15 à 18:17

Source: Sportmagazine

Le RSC Anderlecht s'est retiré du projet il y a quelques jours. Quelles sont les conséquences de tout ça ?

L'Eurostadium en 3 questions

L'Eurostadium est plus que jamais un dossier épineux. © BELGA

QUESTION 1 :

Ghelamco peut-il construire l'Eurostadium sans Anderlecht?

Non. Le permis de bâtir stipule ceci: " L'exploitation du stade de football doit être liée à la présence permanente d'une équipe qui y dispute ses matches à domicile. " Sans le Sporting, la condition n'est pas remplie.

QUESTION 2 : La ville peut-elle revenir aux projets des candidats malheureux, Besix et Denys?

Même si c'est juridiquement possible, il y a peu de chances. Ghelamco a été choisi par un conseil comprenant les comités de riverains. En se rabattant sur un autre promoteur, on s'exposerait à de nouveaux contretemps juridiques de la part de ces derniers.

QUESTION 3: Bruxelles peut-elle accueillir l'EURO 2020 dans un stade Roi Baudouin rénové ?

Non. Elle a été choisie sur base des plans de l'Eurostadium. En dévier entraînerait des actions juridiques de Cardiff, dont le Millenium Stadium a été écarté de justesse. En plus, Michel Platini refuse depuis des années de mettre un pied dans le stade, à cause du drame du Heysel.

Par Jan Hauspie

Retrouvez l'intégralité de l'article consacré à l'Eurostadium dans votre Sport/Foot Magazine

En savoir plus sur:

Nos partenaires