L'entraîneur panaméen reconnait la supériorité de la Belgique: "mais ce n'est que 3 à 0"

18/06/18 à 19:40 - Mise à jour à 19:42

Source: Belga

(Belga) L'entraîneur du Panama, Hernán Darío Gómez, a reconnu la supériorité de la Belgique à l'issue de la défaite de son équipe pour le premier match de l'histoire de son pays en Coupe du monde, lundi à Sotchi dans le groupe G. Le technicien panaméen a cependant loué les efforts de ces joueurs qui n'ont perdu "que 3 à 0".

"Ces débuts ont été très difficiles, parce que l'adversaire est très bon. C'était pour nous un match très compliqué parce que la Belgique joue un jeu rapide, avec une grande variété offensive et des joueurs extraordinaires. Nous avons pu résister en première période. Ce fut plus difficile en deuxième mi-temps. On a perdu un peu de concentration et on a leur donné plus d'espaces. On perd 3 à 0, cela aurait pu être 3-1. Il faut être réaliste. La différence entre la Belgique et le Panama, en terme de football, c'est bien plus que trois buts. Perdre n'est jamais gai. Ce n'est pas un résultat positif parce que nous avons perdu, mais nous n'avons pas mal joué et les gars peuvent être fiers de ce qu'ils ont fait face à un adversaire, je le répète, bien plus fort. Il faut en tirer les conclusions pour la suite, en tirer les leçons, il y a d'autres matches encore, comme face à l'Angleterre et ce sera difficile. Ce sont des matches contre des équipes avec un autre football que le nôtre." Hernán Darío Gómez est revenu aussi sur l'émotion engendrée par cette rencontre. S'il est lui-même l'un des six entraineurs à participer à une 5e Coupe du monde (2 fois comme assistant et 3 fois comme coach), c'était la première participation du Panama à une phase finale de Coupe du monde. "Il y avait beaucoup d'émotion, de nervosité, mais de joie aussi. Tout le monde a surtout parlé de l'adversaire (la Belgique), et c'était difficile de surmonter tout cela. Mais c'était un fantastique sentiment avec les supporters, l'effervescence du peuple panaméen." Le Panama va jouer dimanche (14h00) contre l'Angleterre, puis face à la Tunisie le 28 juin (20h00). (Belga)

Nos partenaires