L'autoroute Charleroi-Gand

08/07/16 à 09:30 - Mise à jour à 05/07/16 à 14:08

Source: Sportmagazine

Même s'il est passé par la case Basaksehir avant de rejoindre la Ghelamco Arena, Jérémy Perbet est le dernier exemple en date du respect mutuel entre Zèbres et Buffalos.

L'autoroute Charleroi-Gand

Jérémy Perbet et son nouveau coach Hein Vanhaezebrouck. © BELGA

Quelques minutes après avoir inscrit un nouveau but de renard des surfaces pour envoyer Charleroi aux barrages européens, c'est dans le rectangle du stade des Éperons d'or que Jérémy Perbet répond aux questions des journalistes. La cérémonie du Footballeur Pro de l'Année approche, et à l'heure de désigner son favori pour le coach de la saison, le buteur français n'hésite pas : " Je ne peux pas dire Felice Mazzù ? Alors, pour moi, c'est Hein Vanhaezebrouck. "

Chez les Zèbres, on aime beaucoup ce qui se fait du côté de Gand. " C'est une équipe très agréable à regarder jouer. C'est à ce genre de football que j'aimerais arriver ", affirme ouvertement Mazzù lors d'une interview. Mehdi Bayat clame également à qui veut l'entendre que la réussite buffalo lui sert de modèle : " On doit devenir un club comme Gand, à long ou à moyen terme. "

L'admiration est réciproque. Michel Louwagie confirme que " Charleroi peut suivre notre chemin ", adoube Mehdi Bayat comme un homme qui " gère vraiment très bien son club ", et confie à son homologue carolo : " Moi, j'ai mis 23 ans à arriver à ce projet de stade et je sais que toi, avec Charleroi, tu y arriveras bien avant. "

Grâce aux excellentes relations de Mogi Bayat avec les deux directions, les compliments gantois se transforment souvent en transferts qui remplissent les caisses hennuyères. Après Danijel Milicevic et Kalifa Coulibaly, c'est à présent Dieumerci Ndongala qui a quitté le Mambour pour la Ghelamco Arena, laissant une nouvelle fois à Felice Mazzù un secteur offensif à reconstruire.

Ce travail réussi de perpétuel recommencement ne laisse d'ailleurs pas les Gantois indifférents, puisque le coach carolo était le candidat numéro un à la succession d'Hein Vanhaezebrouck si le T1 buffalo avait décidé de prendre son envol au terme de la défunte saison. Mazzù avait déjà été cité à Gand avant la signature de Vanhaezebrouck, voici deux saisons, mais était encore jugé trop tendre par la direction.

Définitivement privé de Jérémy Perbet, l'entraîneur des Zèbres commence à échafauder sa nouvelle attaque autour des nouveaux venus Mamadou Fall et Djamel Bakar. En attendant leur éclosion, il pourra toujours se targuer d'avoir indirectement réussi une prouesse : convaincre Gand d'acheter un joueur de plus de trente ans.

Par Guillaume Gautier

Nos partenaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos