L'Argentine officialise l'arrivée de Jorge Sampaoli

01/06/17 à 23:25 - Mise à jour à 23:27

Source: Belga

(Belga) La fédération argentine de football a officialisé jeudi l'arrivée de Jorge Sampaoli, 57 ans, à la tête de sa sélection nationale. Séville, club entraîné par Sampaoli cette saison, avait annoncé vendredi avoir trouvé un accord avec l'Association du football argentin (AFA)

Jorge Sampaoli va ainsi prendre la direction de l'Argentine avec l'impératif objectif de qualifier pour le Mondial-2018 une des plus grosses cylindrées de la planète foot, à la peine dans les éliminatoires sud-américains, malgré les Messi, Higuain ou Dybala. "Je ne suis pas un mercenaire, c'est mon pays qui m'appelle", avait déclaré Sampaoli la semaine dernière. "J'ai toujours rêvé de la sélection (argentine)". Sampaoli a connu son heure de gloire comme sélectionneur du Chili, qu'il a dirigé de 2012 à 2016. En 2015, il a remporté la Copa America, en battant l'Argentine en finale et en offrant ainsi au Chili le premier trophée international de son histoire. Avant lui, son inspirateur Marcelo Bielsa avait dirigé la Roja, mais sans gagner de titre. Déjà l'été dernier, Sampaoli aurait pu être nommé sélectionneur de l'Argentine, mais quand la démission de Gerardo Martino est tombée, Sampaoli venait de s'engager avec le FC Séville pour remplacer Unai Emery, parti au PSG. Lors de la saison 2016/2017, l'Argentin de 57 ans a propulsé Séville aux avant-postes puisque son club a terminé à la 4e place du championnat espagnol, derrière les quasi-intouchables Real, Barça et Atletico. Partir ainsi après seulement une saison, réussie qui plus est, n'a pas plu aux dirigeants, ni aux supporters andalous, alors que Séville disputera les barrages de la Ligue des champions la saison prochaine. Pour s'attacher ses services, la fédération argentine devait indemniser le club espagnol, car le contrat de Sampaoli courrait jusqu'en juin 2018. Cinquième de sa poule des éliminatoires, l'Argentine est pour le moment en position de barragiste. Les individualités sont là, mais aucun des derniers sélectionneurs n'a réussi à imprimer un style de jeu au onze argentin, qui dépend essentiellement de la forme de Messi et de ses éclairs de génie. Avec Messi, l'Argentine a gagné cinq fois et perdu une seule rencontre depuis le début des éliminatoires. Quand il est blessé ou suspendu: une victoire, quatre nuls, trois défaites. Il reste encore quatre matches à disputer pour l'Albiceleste, le prochain étant une rencontre de haute importance contre l'Uruguay, au Stade Centenario de Montevideo. Sampaoli est le troisième sélectionneur argentin d'affilée à être originaire de Rosario, troisième ville du pays et lieu de naissance de Messi. (Belga)

Nos partenaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos