L'arbitrage vidéo va faire son apparition dans le cyclisme en 2018

22/09/17 à 10:33 - Mise à jour à 10:34

Source: Belga

(Belga) L'Union cycliste internationale (UCI) va utiliser l'arbitrage vidéo la saison prochaine. Il présentera ses remarques au jury des commissaires mais ne pourra pas prendre de décision, rapporte vendredi le journal Het Nieuwsblad.

Le congrès de l'UCI a approuvé jeudi la règlementation en la matière, à Bergen, en Norvège. Un commissaire de l'UCI pourra suivre la course dans la régie du diffuseur. "Le membre du jury recevra toutes les images en direct", a expliqué Tom Van Damme, le président de la fédération belge de cyclisme (RLVB). "Dès qu'il constatera quelque chose de contraire aux règlements, il peut prévenir le président du jury des commissaires. L'arbitre vidéo signale les faits mais ne peut pas prendre des décisions lui-même. Cette tâche revient toujours au jury de la course." L'arbitrage vidéo a pour objectif, comme dans le football, de maintenir le déroulement correct de la compétition. Il arrive actuellement que certains coureurs soient sanctionnés pendant une course alors que d'autres coureurs qui commettent la même infraction ne sont pas sanctionnés parce que - au contraire des téléspectateurs - le jury ne les a pas vus. L'UCI étudie aussi l'idée de sanctionner les fautes par ces cartes jaune et rouge. "L'objectif est que la commission disciplinaire de l'UCI travaille plus vite et mieux", a ajouté Van Damme, qui a présenté cette proposition dans le passé. (Belga)

Nos partenaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos