L'arbitrage vidéo fait son entrée lors de la Coupe du Monde en Russie

21/05/18 à 16:33 - Mise à jour à 16:35

Source: Belga

(Belga) Lors de la Coupe du Monde en Russie, l'arbitrage vidéo (VAR) sera utilisé pour la première fois de l'histoire de la compétition lors d'une phase finale d'une Coupe du monde.

L'International Football Association Board (IFAB) a dévoilé début mars que le VAR serait utilisé lors du Mondial en Russie. Cette décision a ensuite été confirmée par l'instance mondiale du football (FIFA). Tous les arbitres bénéficieront lors des 64 rencontres du Mondial en Russie de l'assistance vidéo à l'arbitrage. Contrairement à la Jupiler Pro League, le VAR ne se situera pas dans les environs du stade, mais dans une Video Operation Room (VOR) à Moscou. Les images provenant des douze stades de la Coupe du Monde seront envoyées à Moscou via un réseau de câbles à fibres optiques, grâce auquel l'arbitre situé dans la VOR pourra intervenir. L'arbitre sur le terrain communiquera via une liaison radio à fibre optique. Ces connexions rapides sont nécessaires pour couvrir les distances importantes qui séparent Moscou de certains stades: Ekaterinbourg est la ville la plus éloignée, à 1418 kilomètres. Viennent ensuite Sotchi à 1361 kilomètres et Kaliningrad à 1092 kilomètres. L'équipe à Moscou se compose de trois assistants, avec une tâche spécifique pour chacun. Les ralentis sont déterminés par 4 opérateurs qui choisissent les meilleurs angles de vue. Ils peuvent choisir parmi les images de 33 caméras dans les stades. Parmi celles-ci, 8 sont équipées de la slow motion et 6 de l'ultra slow motion. En plus, il y a également deux caméras destinées aux hors-jeu, qui sont uniquement disponibles pour l'équipe du VAR. L'arbitre vidéo peut intervenir dans quatre cas de figures: valider ou non un but, revoir une phase pouvant déboucher sur un penalty, confirmer ou non un carton rouge et en cas de confusion entre deux joueurs. "Les arbitres de la Coupe du Monde ont tous reçu des instructions claires à propos des informations qu'ils reçoivent sur une phase de jeu et des moments où ils peuvent aller consulter ces images sur le côté du terrain, lorsqu'ils doivent prendre une décision", a annoncé la FIFA. L'équipe du VAR ne peut prendre aucune décision, mais peut simplement aider l'arbitre principal en lui donnant les meilleures images possible, afin qu'il puisse prendre seul une décision. Les images disponibles seront également montrées aux spectateurs dans le stade et aux téléspectateurs pendant les matches. Avec l'introduction de l'arbitrage vidéo, une nouvelle page de l'histoire du football s'écrit en Russie. En 2014, lors du dernier tournoi au Brésil, la goal-line technology était utilisée pour la première fois. (Belga)

Nos partenaires