L'Allemagne doit réagir contre la Suède, le Mexique veut confirmer

22/06/18 à 12:08 - Mise à jour à 12:11

Source: Belga

(Belga) Outre Belgique/Tunisie, le menu de samedi en Coupe du monde propose deux rencontres du groupe F, Corée du Sud/Mexique (17h00) et Allemagne/Suède (20h00).

Si la Coupe du monde a connu une grosse secousse jeudi avec la lourde défaite (3-0) de l'Argentine contre la Croatie, un tremblement de terre pourrait se produire samedi: l'Allemagne, championne du monde en titre, est susceptible d'être déjà éliminée. Une mésaventure vécue par les trois derniers champions du monde européens, la France, l'Italie et l'Espagne: tous les trois avaient été éliminés dès le premier tour en tant que tenant du titre lors de l'édition suivante. Battue en ouverture par le Mexique (0-1), l'Allemagne n'aura pas le choix et devra s'imposer contre la Suède (20h à Sotchi). Une défaite allemande couplée à une victoire ou un partage du Mexique contre la Corée du Sud éliminerait déjà le champion du monde. La tâche ne sera pas simple. Même sans Zlatan Ibrahimovic, la Suède est une équipe coriace. Les Suédois ajouteraient volontiers un deuxième ténor du football mondial à leur tableau de chasse, eux qui ont déjà privé l'Italie de la Coupe du monde. Et les statistiques ne plaident pas en faveur de l'Allemagne: lors de ses dernières participations en Coupe du monde (1994, 2002, 2006 et 2018), la Suède reste sur 10 rencontres de suite sans défaite en phase de groupes. Son dernier revers lors d'un match de poules remonte à l'édition... 1990, contre le Costa Rica. Or un partage n'arrangerait pas non plus les Allemands, qui n'auraient alors plus leur sort entre leurs mains lors de la dernière journée. Thomas Müller a reconnu que "la pression est énorme" sur l'Allemagne tandis que Sami Khedira plaide pour un changement d'attitude. "Si nous jouons avec la même attitude que contre le Mexique, rien ne changera", a confié le médian de la Juventus. Victorieuse de la Corée du Sud (1-0), la Suède pourra évoluer dans les conditions qu'elle préfère. "Nous sommes une équipe compacte. Nous n'attaquons pas souvent. Nous voulons éviter les occasions contre nous", a résumé Emil Forsberg, la star suédoise, qui évolue en Allemagne, à Leipzig. A 17h, à Rostov-sur-le-Don, le séduisant Mexique de Juan Carlos Osorio devra confirmer son excellent début de tournoi. 'El Tri' vise une septième qualification de suite au second tour. Javier Hernandez est en quête lui d'un 50e but en équipe nationale. Mais les Mexicains auront face à eux une Corée du Sud revancharde après la défaite 1-0 contre la Suède sur un penalty accordé suite à l'intervention du VAR. La victoire est impérative pour les Coréens, sachant qu'ils affronteront l'Allemagne lors de la dernière journée, le 27 juin. (Belga)

Nos partenaires