L'actu de Nicolas Penneteau

24/01/18 à 10:00 - Mise à jour à 23/01/18 à 17:04

Source: Sportmagazine

L'actualité revue et commentée par un acteur du championnat de Belgique. Cette semaine Nicolas Penneteau, le gardien du Sporting Charleroi.

L'actu de Nicolas Penneteau

Nicolas Penneteau, le gardien du Sporting Charleroi. © BELGAIMAGE

Retrouvé ivre devant un strip-club, le fils de Benjamin Netanyahu, le Premier ministre israélien, a révélé des infos compromettantes sur son père. Les propos enregistrés à son insu font allusion à l'implication de son paternel dans un accord pétrolier faramineux resté secret. La dernière fois que ta langue a fourché à cause d'un verre en trop ?

Je suis assez bien dans le contrôle en règle générale, mais ça a certainement dû m'arriver lors d'un apéro à l'occasion de mes dernières vacances en Haute-Savoie cet hiver. J'étais avec des amis corses qui avaient ramené du bon vin de chez nous, il y avait des bières aussi et puis du champagne, c'était de saison.

9 % des Français pensent que la Terre est plate. Toi, c'est quand la dernière fois que tu as pensé à organiser un dîner de cons ?

On en a longuement parlé avec des amis à l'époque où j'étais à Valenciennes, mais ça n'a jamais été plus loin que l'idée de projet. On avait surtout un ami à qui on voulait faire croire que ça lui pendait au nez de se faire inviter s'il continuait...

Le Premier ministre thaïlandais, le général Prayuth Chan-o-cha, arrivé au pouvoir en 2014 à la suite d'un coup d'État, a eu la bonne idée de se faire remplacer par une silhouette en carton pour éviter les questions trop embarrassantes des journalistes. Tu as déjà rêvé d'envoyer ton hologramme à une réunion avec la belle-famille ?

Avec la belle-famille, non, certainement pas, mais dans la mienne, c'est arrivé à plusieurs reprises. On va dire qu'on choisit ses amis, mais qu'on ne choisit pas sa famille... Puis, il y a aussi quelques interviews de journalistes sur lesquelles j'aurais bien fait l'impasse.

Aux États-Unis, l'hôtel Abbey Inn de Nashville ne s'est pas gêné pour prélever 350 dollars supplémentaires sur la note d'un couple ayant eu le "culot" de rendre public un avis négatif sur leur hôtel via internet. Toi, la dernière fois que tu as regretté d'avoir ouvert le journal, c'était quand ?

C'était récemment, en lisant un article sur moi dans Sport/Foot Magazine (il éclate de rire). C'était bizarre, parce que c'était censé être un article en lien avec la bonne saison de Charleroi à titre collectif et la mienne à titre individuel, mais finalement, j'avais l'impression qu'on parlait plus du négatif que du positif... Et je ne pense pas être parano (rire).

Les passagers du vol HA446 de la compagnie aérienne Hawaian Airlines ont fait une entrée remarquable en 2018. L'appareil a décollé d'Auckland en Nouvelle-Zélande en 2018 et a atterri à Honolulu à Hawaï en 2017. Un voyage dans le temps qui s'explique par les heures de décalage entre les deux destinations. Toi aussi, tu aurais été en état pour enchaîner avec un 2e réveillon le premier janvier ?

Honnêtement oui, parce qu'on a été très calme le 31. On était avec quelques amis, mais aussi les enfants, donc on a été sage. J'ai connu des premiers de l'an plus compliqués par le passé. La maturité sans doute...

Patrice Leroy, habitant de la Sarthe, en France, a eu la désagréable surprise de retrouver son nom dans la rubrique "nécrologie" du journal Le Maine Libre. Toi, c'est quoi la fake news qui t'as le plus marqué ?

J'ai pris pour habitude d'attendre un peu avant d'être idiot. C'est-à-dire que je fais un peu attention à la manière dont je consomme l'information. Je n'ai pas Facebook, par exemple, et quand je veux y aller, je vais sur celui de mon fils. On est très proche, on n'a que 18 ans d'écart, il n'a rien à me cacher pensez-vous (rire).

Nos partenaires