Jupiler Pro League - Pas de suspension pour Michel Preud'homme

18/04/17 à 19:50 - Mise à jour à 19:51

Source: Belga

(Belga) Le Parquet de l'Union Belge de football (URBSFA) avait requis trois matches de suspension à l'encontre de Michel Preud'homme qui comparaissait mardi devant la Commission des Litiges. Mais il n'a pas été suivi et l'entraîneur du Club Bruges sera donc bien à la tête de son équipe dimanche au Stade Constant Vanden Stock pour le match crucial de la 4e journée du Play-Off I contre le RSC Anderlecht.

Jupiler Pro League - Pas de suspension pour Michel Preud'homme

Jupiler Pro League - Pas de suspension pour Michel Preud'homme © BELGA

Preud'Homme avait été épinglé par la Commission de Review pour son comportement "inacceptable" envers le 4e arbitre Jan Boterberg et l'arbitre principal Luc Wouters. Ce dernier ne l'avait cependant pas renvoyé en tribune lors du match de la 2e journée du P-O I contre le Sporting de Charleroi (1-1) auquel il avait accordé un penalty transformé par Chris Bedia à la 73e, pour un hands de Ricardo van Rhijn qui avait été poussé dans le dos par Clément Tainmont. L'entraîneur brugeois, sorti de ses gonds et qui avait notamment jeté son carnet de notes, a plaidé sa cause avec ferveur et succès mardi. "Laissez-moi exercer mon métier jusqu'à la fin de ces play-offs", a-t-il supplié, "je promets de rester impassible comme lundi à Zulte Waregem (2-2). Je veux pour une fois prendre place sur le banc à Anderlecht, ce dont de précédentes suspensions m'ont déjà trop souvent privé par le passé". Le procureur de la fédération Chris Vandenbossche qui avait certes exprimé sa "compréhension" envers l'émotion du T1 brugeois en pareilles circonstances, n'en avait pas moins jugé que "les bornes avaient été dépassées". Il avait donc requis une suspension pour les matches au RSC Anderlecht (23/04), contre le KV Ostende (26/04) et Zulte Waregem (01/05). La Commission des Litiges a cependant jugé qu'il n'y avait pas lieu de suspendre Preud'homme après l'avoir entendu ainsi que l'arbitre Wouters. Le kiné brugeois Jan Van Damme dont le rôle est en principe exclusivement d'ordre médical et qui s'en était pourtant également pris au 4e arbitre, au point de l'avoir même (involontairement ?) bousculé, a pour rappel eu moins de chance que MPH: trois mois de suspension (effective jusqu'au 26 mai). (Belga)

Nos partenaires