Jupiler Pro League - Ostende cède la lanterne rouge en battant Charleroi (3-0), Eupen s'incline à Gand

24/10/17 à 23:08 - Mise à jour à 23:11

Source: Belga

(Belga) Le Sporting de Charleroi s'est incliné 3-0 face à Ostende, mardi soir à la Versluys Arena, lors de la 12e journée de Jupiler Pro League de football. Malgré une seule victoire lors de ses sept dernières rencontres en championnat, les Carolos pointent toujours à la 2e place provisoire du classement avec 22 points, soit deux de plus que Saint-Trond qui accueillera Mouscron jeudi. De son côté, Ostende cède la lanterne rouge du championnat à Malines, battu 0-2 par le 9e du classement, Lokeren. Enfin, Eupen, qui se maintient en 14e position, n'a pas fait le poids face à La Gantoise, 12e au classement, lors de sa défaite 3-0 à la Ghelamco Arena.

Deuxième du championnat avant l'entame de la 12e journée de championnat, Charleroi prit rapidement le match à son compte en se créant une double occasion via Benavente (7e). Malgré leur domination territoriale, les Zèbres se faisaient surprendre à la 23e minute de jeu via le capitaine côtier Brecht Capon, auteur d'une lourde frappe hors rectangle et suffisamment déviée par Dessoleil pour prendre à contre-pied Penneteau (23e, 0-1). Quelques minutes après la pause, Brecht Capon, parfaitement décalé sur la droite par Musona, réalisait le break d'une frappe du pied droit dans le filet opposé (49e, 2-0). A la 57e minute de jeu, Lukebakio adressa un centre idéal à Benavente, mais la tête du Péruvien passa finalement peu au-dessus du but de Dutoit. Malgré leur retard, les Carolos continuaient à y croire et se frottaient au poteau de droit de Dutoit sur une frappe enroulée de Rezaei (63e). Un espoir finalement de courte durée puisque Brecht Capon, auteur d'un triplé, entérinait le résultat de la rencontre à la 71e (3-0), synonyme de première victoire à domicile pour les Côtiers. Sur la pelouse de la Ghelamco Arena de Gand, Eupen débuta très mal sa rencontre en encaissant un but rapide par l'entremise du Japonais Yuya Kubo (3e, 1-0). En souffrance dans le premier quart d'heure, les Pandas se faisaient peur sur un frappe tendue de Dylan Bronn qui finissait sa course dans les bras de Van Crombrugge (15e). A moins de dix minutes de la pause, Eupen sombra littéralement sur deux penalties consécutifs, accordés pour des fautes de Luis Garcia et de Jordan Lotiès, convertis par Simon Moses (36e, 2-0 et 38e, 3-0). Sur du velours grâce à leur avantage acquis en première période, les Gantois gérèrent la deuxième mi-temps, passant même tout près du 4-0 sur une tête du capitaine serbe Mitrovic à la 73e. Alors qu'ils restaient sur trois rencontres sans défaite, les hommes de Jordi Condom subissent un nouveau coup d'arrêt cette saison. Tout comme leurs homologues germanophones, les Malinois, sans Yannick Ferrera limogé lundi, cédèrent du terrain dès le début de la rencontre à la suite du but d'ouverture du défenseur lokerenois Mijat Maric (1e, 0-1). A la 20e minute de jeu, Tom De Sutter fut à deux doigts de faire le break mais sa reprise de volée frôlait le montant droit de Colin Coosemans. Pour sa deuxième titularisation de la saison, Amine Benchaib manqua de justesse le but sur sa frappe du gauche à la 36e. Peu avant le repos, Yohan Croizet manquait l'occasion d'égaliser lors d'un face à face avec le portier waeslandien, Davino Verhulst (41e). Au cours d'une deuxième période disputée en terme d'engagement physique, les hommes de Peter Maes réalisaient finalement le break à la 88e via l'Islandais Ari Skulasson (0-2). (Belga)

Nos partenaires